Présidentielle 2020 : Alpha condé dépose son dossier de candidature après des années de suspenses. Pourquoi ?

Banniere CBG

 

Sans surprise, le président de la République, Alpha Condé a déposé ce  jeudi 03 septembre 2020, soit vingt-quatre heures après s’être engagé par visioconférence à se présenter comme candidat des femmes à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020, son dossier de candidature à la cour constitutionnelle

Pourquoi a-t-il attendu tout ce temps pour enfin se décider ? Qu’est-ce qu’il mijotait durant tout ce temps ? Etait-il en train de bien ficeler son plan pour enfin avoir en sa guise, une présidence à vie comme son prédécesseur en l’occurrence, le feu Général Lansana Conté ?

Ce sont là des questions que bon nombre de guinéensse pose. Mais en voyant le mode d’opération, tout porte à croire que l’homme sait exactement ce qu’il fait car il exécute son plan étape par étape.

D’abord, Alpha Condé commence par semer le doute dans la tête de tous les guinéens sur sa probable candidature avant de se focaliser sur le changement de la constitution de 2010 qui, sans modification pourrait jouer en sa défaveur.

Après avoir gagné le pari en réussissant à doter la Guinée d’une nouvelle constitution basculant ainsi le pays dans une quatrième République, donc une nouvelle, le commandant en chef des forces armées se voit fortifié dans sa position consistant à briguer un troisième mandant mais aussi à mettre en œuvre sa stratégie visant à faire du lobbying au sein de son partis, ainsi que d’autres issus de la classe politique en leur proposant des traitements de faveur en échange de leurs ralliement au RPG-Arc-En- Ciel et de leur propagande  à tout faire pour que le choix soit  porté  sur sa personne.

Ensuite, celui qu’on qualifie d’être très doué en politique fait en sorte que des mouvements de soutiens en faveur de sa candidature se multiplient pour donner l’impression qu’il est encore convoité par la population à ce poste de président de la République. Ce qui bien évidemment a été possible grâce à la planche à billet et qui aujourd’hui pourrait emmener des conséquences fâcheuses sur l’économie du pays qui souffre déjà de l’inflation dont les signes sont visibles.

Enfin, il finance des mouvements de femmes pour faire croire que ce sont ces groupements de femmes  qui ont cotisé pour payer sa caution qui s’élève à 800 millions de francs guinéens pour la présidentielle d’octobre prochain. Quel coup de génie !

Troisième mandat : le peuple a-t-il été berné ?

En tout cas, tout porte à croire que le Fama National a déposé sa candidature après avoir imposé tant de suspenses autour de ce fameux projet.

Conséquence ! Déjà, des mouvements de protestations ont commencé dans certaines agglomérations du pays comme la route le prince et Macenta ou la population rappellent au président qu’une promesse est faite pour être respectée.

Autres conséquences ?

C’est bien les sanctions internationales à l’encontre du pays qui ne vont certainement pas tarder.

A travers cette décision du président Condé de briguer un mandat de trop, le pays va droit dans le chaos !

Editorial : Diaraye Guirassy, rédactrice en chef adjointe, Radio Nostalgie Guinée

Réagir