Dr Makalé Traoré , la candidate qui accentue sa campagne sur son projet de gouvernance

Banniere CBG

 

Depuis les années 2010, les campagnes au compte des élections présidentielles qui se sont tenues en Guinée , ont été calquées sur des discours ethniques.

Chacun dans son combat s’est rabattu sur son appartenance ethnique pour conquérir des électeurs. Cette façon de procéder à fait encore de nos jours, que certains candidats en lice pour la présidentielle du 18 octobre 2020 n’ont presque rien comme programme sous la main.

Pour la candidate du parti de l’action citoyenne par le travail (PACT) cette façon de faire est révolue. C’est pourquoi, depuis le début de la campagne, il a été remarqué qu’elle est presque la seule parmi les 11 candidats à vulgariser le contenu de son programme présidentiel.

Ce jeudi en face des citoyens au quartier Nongo , dans la commune de Ratoma, la candidate réitère « qu’elle ne s’est pas présentée pour tenir des discours politiciens « 

La numéro 1 du parti PACT assure cependant qu’elle s’est portée candidate à cette élection pour aider les jeunes et les femmes à s’autonomiser « Je suis une mère, et je suis soucieuse de l’avenir de nos enfants. Je trouves qu’il est très dur de se prendre en charge et prendre également en charge ses enfants et ses petits-fils .C’est pourquoi dans mon programme, j’ai décidé de créer des emplois pour que ces enfants deviennent autonomes finacièrement. Mais pour que cela soit une réalité, il faut que vous refusiez de choisir la mauvaise personne à cette élection qui va encore vous maintenir dans la pauvreté pendant 6 ans. »

Ensuite, elle soutient que les travaux ménagers quotidiennement exécutés par les femmes dans leurs ménages seront transformés en travaux domestiques rémunérés à la fin du mois. Une façon pour elle, de permettre aux femmes de bien s’occuper de leurs enfants.Car dit-elle, beaucoup de petites-filles sont violées par manque de temps de leurs mamans qui sont toujours absentes de la maison à la quête de moyens de subsistance dans les marchés.
Dorénavant, elle invite les citoyens qui soutiennent sa candidature à se munir de son programme de gouvernance pour faire un porte-à-porte envue de le vulgariser .

« Mon projet de société n’est pas fortuit. Chaque projet a une ligne budgétaire pour le financer. Les ressources existent. C’est la redistribution de ces ressources qui n’est pas effective.
Je vais la rendre effective dès le lendemain de ma prise de fonction à la magistrature suprême du pays. »

Diaraye Guirassy

Réagir