Manifestation FNDC/Situation mi-journée : pas de mort mais une dizaine de blessées et plusieurs arrestations (FNDC)

Banniere CBG

En dépit de l’interdiction ilégale de la manifestation pacifique du FNDC et de la militarisation de la vile de Conakry par le gouvernementguinéen ,des citoyens indignés et contre le troisième mandat ont tout de même résisté tout au long de l’itinéraire de la marche indiquée sur l’autoroute et dans plusieurs zones à Conakry.

La circulation et les activités économiques restent partialement paralysée parendroitet totalement dans d’autres.

Nous avions constaté avec désolation et amertume comme toujours d’ailleurs que les forces de defense et de sécurité ont fait usage des grenades lacrymogènes pour disperser des regroupements de manifestants à plusieurs endroits faisant une dizaine de personnes blessées.

De même, dans les localités de Coyah, Maneah, Boké, Kolaboui, Bofa, Dubreka, Gomboya etTanené,des citoyens ontexprimé leuropposition au troisième mandatdans la résistance tout en exprimant leur opposition

Front National pour la Défense de la Constitution farouche à ce projet d’une présidence à vie de Monsieur Alpha Condé qui ne sera pas une question d’aujourd’hui.

Jusqu’au moment où oublions ce ce communiqué, aucun mort n’a été enregistré dans les zones concernées par la résistance.
Par ailleurs, Cette journée de résistance a enregistré déjà plusieurs arrestations par la police, dont le responsable de la mobilisation duFNDC, Oumar Sylla dit Foniké Menguè.
En ce sens, la coordination nationale du FNDC exige leur libération sans délai.

Ensemble, unis et solidaires, nous vaincrons.

Conakry le 29 septembre 2020

Réagir