Présidentielle 2020 en Guinée : 90% de Distribution des cartes d’électeurs

Banniere CBG

La cellule Technique de Suivi du Processus Electoral (CTSPE) a tenu lundi, 12 octobre 2020, sa troisième réunion portant essentiellement sur les opérations électorales  notamment et les derniers réglages pour la tenue du scrutin du 18 octobre 2020.

Présidée par le vice-président de la CENI, Bakary Mansaré, qui fait office de président de ladite cellule, cette réunion comme les deux précédentes, a connu la présence des représentants des douze (12) partis politiques en lice, des institutions nationales et internationales, de l’Administration  et des organisations de la société civile.

Dans les échanges, il a été question de parler de l’acheminement du matériel électoral dans les 38 circonscriptions électorales du pays et les ambassades et consulats retenus à l’étranger, le choix et la formation des membres des bureaux de vote, la mise en place des commissions de transmission  et de centralisation des  votes sans oublier la formation des magistrats qui doivent présider les commissions de centralisations des votes.

L’accent a été également mis sur le choix des assesseurs des bureaux de votes, le   cas des électeurs éloignés de leurs bureaux de vote et la mise à disposition des partis candidats, les  procès-verbaux ou les fiches de résultats avec   valeur juridique dès après les opérations de vote.

Selon le Directeur du Département Démembrements de la CENI, Boubacar Biro Barry, le taux de distribution des cartes d’électeurs est  aujourd’hui à 90%, en indiquant toutefois  que certaines localités n’ont pas encore remonté leurs données pour les ajouter au pourcentage du jour.

Après les  exposés, les  représentants des candidats, ont soulevé la question des électeurs n’ayant toujours pas retrouvé leurs cartes d’électeurs.

En réponse à cette inquiétude, le président de la Cellule,  Bakary Mansaré a laissé entendre qu’avec l’affichage des listes électorales définitives, beaucoup de problèmes seront résolus.

En ce qui concerne les électeurs éloignés de leurs bureaux de vote, il y a eu trois propositions de  solutions mais, souligne M. Mansaré, celle proposée par la CENI est de faciliter le déplacement des électeurs éloignés le jour du vote avec la collaboration des autorités locales en commun accord avec les partis candidats en vue d’éviter les fraudes électorales et le bourrage des urnes.

Quant à la mise à disposition des partis en lice les procès-verbaux, comme indique le porte-parole des 12 candidats, Chérif Haidara du parti UDIR, le président de la Cellule a précisé que les réflexions sont en cours et qu’au moment venu, la CENI va travailler conformément à la loi pour servir les ayant droits.

« Et pour le bon déroulement du  scrutin, la CENI a élaboré un document qui donne des directives à toutes les commissions de gestion du processus électoral. Ledit document sera remis à tous les partis  candidats avant le jours du vote.», conclut M.  Mansaré.

Alhassane Barry

Réagir