Bill Gates affirme que le monde ne reviendra pas à la normale sans un deuxième vaccin contre le COVID

Banniere CBG

Le philanthrope milliardaire Bill Gates affirme que le monde ne reviendra pas à la normale tant que “beaucoup de gens” n’auront pas reçu un deuxième vaccin “super efficace” contre le coronavirus, ce qui pourrait prendre des années.

M. Gates a déclaré à NBC que la situation ne sera pas inversée tant que nous n’aurons pas atteint le “Zéro Covid”, c’est-à-dire l’élimination totale du virus dans le monde, un objectif qui représente une barre plus élevée que pour toute autre maladie de l’histoire.

“La seule façon de revenir à la normale est d’avoir, peut-être pas la première génération de vaccins, mais un vaccin qui soit super efficace, que beaucoup de gens prennent et qui élimine la maladie à l’échelle mondiale”, a déclaré M. Gates.

“C’est là que nous pouvons enfin commencer à prendre tous les problèmes qui ont été créés – dans l’éducation, la santé mentale – et commencer à reconstruire de manière positive”, a-t-il ajouté.

 

 

Les prédictions du fondateur de Microsoft sur le moment où la vie retrouvera un semblant de normalité semblent de plus en plus alarmantes.

La semaine dernière, nous avons souligné la prévision de M. Gates selon laquelle le “meilleur scénario” pour un retour à la normale serait la fin 2021, une date qui a été qualifiée avec la réserve suivante : “Nous ne savons toujours pas si ces vaccins auront du succès”.

Beaucoup soupçonnent que la pandémie de coronavirus a été détournée par l’élite pour effectuer une “grande remise à zéro”, ce qui signifie que l’ensemble du système capitaliste est bouleversé en faveur d’une économie de type “Green New Deal” qui entraînera des bouleversements économiques massifs.

Les réseaux d’information comme CNN semblent insister pour que “la nouvelle normalité” devienne permanente, leur rédacteur en chef de la sécurité internationale Nick Paton Walsh affirmant que le port obligatoire de masques deviendra “permanent”, “juste une partie de la vie”, et que le public devra “l’accepter”.

Le mois dernier, Bill Gates a déclaré que toute personne qui remettait en question le véritable programme derrière le coronavirus ou un vaccin contre le COVID-19 était un “théoricien du complot givré”.

Aube Digitale

Réagir