Mutinerie à Kindia : plusieurs prisonniers s’évadent de la prison civile.

Banniere CBG

La prison civile de Kindia, qui est l’un des plus grands centres de détention du pays, a aussi été attaquée par des hommes en tenue militaire, qui ont tiré à balle réelle, dans la nuit du jeudi à vendredi 16 octobre 2020.

Plusieurs prisonniers, dont des militaires ont été libérés par les assaillants.

Un acte que beaucoup de citoyens déplorent et dénoncent. Et à la question de savoir si oui, c’est sont les mutins venus du camp samorenya qui ont attaqué la prison civile, notre source nous informe qu’il pourrait bien être les mêmes. Car l’action est arrivé non seulement la nuit, mais aussi et surtout que la plupart des militaires qui étaient détenus dans centre ont été libérés.

Alas Toure

Réagir