Présidentielle du 18 octobre : Cellou prêt à tout pour défendre sa victoire

Banniere CBG
L’opposant est intraitable et maintient sa position avec un ton colérique. Après s’être autoproclamé vainqueur du scrutin du 18 octobre 2020, cet opposant d’Alpha Condé continue son offensive. Dans un entretien téléphonique avec nos confrères de senenews, Cellou Dalein Diallo croit dur comme fer qu’il à gagner cette élection et accuse le président sortant de vouloir confisquer les résultats sortis des urnes.
« J’ai compilé les résultats de tous les bureaux de vote sur la base des remontées faites par mes délégués dans ces bureaux. Ces résultats m’ont donné largement gagnant de ces élections. J’ai expliqué à l’opinion que j’ai été élu dès le premier tour et c’est bien documenté. Maintenant, le pouvoir estime que je n’avais pas le droit mais dès lors que le PV est affiché, il est du domaine public. Ce sont des résultats qui ne s’imposent à personne. Mais je peux me défendre. Je n’ai pas violé une loi. Malheureusement, ils ont fait du tapage, une campagne d’intimidation, de menaces. Donc, Alpha Condé a mobilisé les forces de défense et de sécurité, les juges, etc… pour qu’ils lui donnent une victoire dès le premier tour ››, accuse Dalein Diallo.
Plus que jamais déterminer à défendre sa victoire, l’opposant Cellou Dalein Diallo a la population de défendre son choix.
‹‹ Ils commencent ce soir à publier leurs résultats là. Dès que je suis rentré chez moi, tout est resté fermer, la voie d’accès, les engins de la police ont été stationnées pour barrer la route avec des policiers et des gendarmes armés jusqu’aux dents. Ils ont encerclé ma maison, personne ne doit y rentrer, personne ne doit en sortir. On ne peut pas décider de me séquestrer comme ça. Mes collaborateurs ne peuvent pas accéder à ma maison. C’est une violation de mes droits élémentaires. Pour Alpha, ce troisième mandat, c’est une question de vie ou de mort… Il a tué 90 personnes pour ça. Je lance un appel à la population qui a fait son choix et doit le défendre. C’est un troisième mandat illégal et illégitime qu’il veut forcer », s’oppose Cellou Dalein Diallo.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir