Crise postélectorale : « L’Etat Guinéen ne cédera jamais à l’arbitraire et à l’anarchie. » Ministre Mory Doumbouya

Banniere CBG

Au micros de la presse , Mory Doumbouya, patron de la Justice Guinéenne a réitéré avant hier lundi la détermination des autorités compétentes à traquer tous les auteurs et commanditaires des violences post-électorales. 

Pour lui, « tous les observateurs sont unanimes qu’en matière électorale, les contestations doivent être portées devant les institutions compétentes. Il n’y a donc pas de place à la haine, encore moins aux épreuves de forces. Nous sommes un pays stable, respecté dans la sous-région. Au rythme actuel, nous sommes obligés de montrer le chemin de la légalité aux fauteurs de troubles et aux auteurs des violences systématiques et programmées de déstabilisation des institutions. » a-t-il précisé. 

Avant de rassurer que « l’Etat ne sera surpris par aucune velléité de déstabilisation. Tous les lieutenants et seigneurs des troubles systématiques seront recherchés, interpellés et, le moment venu, traduits devant les cours et tribunaux. Ce n’est pas un simple slogan, je le dis de façon solennelle. L’Etat Guinéen ne cédera jamais à l’arbitraire et à l’anarchie. »

 

Alas Toure

Réagir