« Valéry Giscard d’Estaing était en flèche dans les ambitions de l’impérialisme français en Afrique. » Bah Baadiko

Banniere CBG

Un article de nos confrères de visionguinee.info

Le président de l’Union des forces démocratiques (UFD) n’est pas tendre à l’égard de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing, décédé dans la nuit du mercredi des suites de Covid19. Mamadou  Baadiko Bah accuse le défunt d’avoir soutenu les plus grandes dictatures en Afrique.

L’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing s’est éteint, ce mercredi, à l’âge 94 ans. L’opposant Baadiko Bah ne garde pas de bons souvenirs de lui.

‘’C’est lui qui a institué la carte de séjour pour les africains en France. On garde encore ce mauvais souvenir. Dans l’impérialisme français, c’était un interventionniste qui ne s’en cachait pas. C’est lui qui a fait la grande intervention française avec la fameuse légion pour sauver Mobutu. C’était l’ami des dictateurs africains les plus sanguinaires’’, indique le président de l’UFDG

‘’C’est encore lui qui a fait couronner Jean-Bedel Bokassa, empereur, jusqu’au moment où ça s’est retourné contre lui. Quand il a abandonné Bokassa, celui-ci a révélé à la face du monde qu’il lui avait donné beaucoup de diamants. Sans compter qu’il l’accusait de faire la cour à sa femme’’, ajoute-t-il.

‘’C’est aussi lui qui a organisé les expéditions au Benin pour renverser Mathieu Kérékou. Et en plus dans  l’interventionnisme, c’est lui qui a fait le coup d’Etat au Comores, qui a fait assassiner Ahmed Abdallah Abdéremane’’, poursuit M. Bah qui dit savoir de quoi il parle.

Pour ce qui est de la Guinée, le parlementaire accuse l’ancien président français d’avoir ‘’entrepris de blanchir totalement le dictateur sanguinaire Sékou Touré de tous ses crimes. Et c’est lui qui a interdit le premier grand livre Prison d’Afrique qui a été écrit par Jean-Paul Alata qui révélait tous les crimes détaillés du camp Boiro’’.

‘’C’était quelqu’un qui était en flèche dans les ambitions de l’impérialisme français en Afrique. Et il a échoué totalement, parce qu’il a perdu le pouvoir à cause de l’Afrique, lorsque l’histoire des diamants a été révélée à tout le monde’’, conclut Mamadou Bah Baadiko.

 

GOM

Réagir