Mandat d’arrêt décerné contre Alpha Condé à New York ? ‹‹ il sera poursuivi dans 3 pays ››, jure Khalifa Niass

Banniere CBG

Guinée- pourquoi l’ancien ministre du Sénégal, Ahmed Khalifa Niass a décidé de mettre le président guinéen, Alpha Condé devant les hautes juridictions ? C’est dans cette optique, qu’il a fait une sortie brutale sur un média sénégalais où, il a fait la mise au point sur une affaire entre lui et l’État guinéen.

« C’est une plainte contre la personne de Condé. L’hôtel Sheraton de Conakry m’appartient. Je l’ai construit sur 8 hectares, soit 80 000 mètres carrés. Un titre foncier que je détiens ici même à Dakar. Quand on a commencé les finitions, Condé a mis la main dessus. »

Comment les 8 millions de dollars ont fait le jeu ?

Khalifa Niass revient à la charge et parle avec le même ton : ‹‹ Maintenant on le poursuit pour nous restituer notre Hôtel et qu’il nous paye 30 millions de dollars de dommages et intérêts (Soit plus de 15 milliards de Cfa). Nous demandons aussi à la société Movenpick, qui exploite pendant plus de 10 ans, 200 millions de dollars. C’est donc cela. »

Qu’elle est la responsabilité de Condé derrière cette affaire ?

« C’est une spoliation personnelle. Condé a une responsabilité pénale. Aujourd’hui, nos avocats sont en train de préparer un dossier, devant le procureur de New York pour qu’un mandat d’arrêt soit décerné contre Condé lui-même. Tout est en cours. »

La plainte et des poursuites contre Condé ? Comme avec un ton ferme, M. Niass est revenu sur la même logique sans prendre de frein pour parler de ce qui va s’en suivre, contre le patron de la quatrième république.

« La plainte ce sont les avocats qui vont la déposer. Il sera poursuivi dans 3 pays : la France, l’Angleterre et les Etats Unis. Lui et le groupe Sheraton qui appartient au groupe Movenpick. L’enjeu total tourne autour de 300 millions de dollars soit un peu plus de 150 milliards de francs Cfa. », a-t-il dit dans cet entretien avec nos confrères sénégalais.

Dossier à suivre…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir