Le mouvement AFRIKKI apporte son soutien à l’activiste Guinéen, Oumar Sylla – Fonike Mengue et exige sa libération (Declaration)

Banniere CBG

Déclaration d’AFRIKKI en soutien à l’activiste Guinéen Oumar sylla alias Foniké Menguè et exigeant sa libération immédiate.

Le 15 Décembre 2020, Alpha CONDE a décidé officiellement de prendre en otage la Guinée et ses institutions au mépris des principes et valeurs démocratiques par le concours de l’armée avec une répression sanglante inouïe, des arrestations arbitraires massives malgré la lutte héroïque du peuple de Guinée au sein du FNDC contre ce projet impopulaire et ses conséquences.

Le réseau AFRIKKI, plateforme africaine dédiée à la renaissance et à la solidarité entre les mouvements sociaux africains et de la diaspora apportent son soutien à l’ensemble des activistes guinéens, particulièrement aux leaders de la coordination nationale du FNDC : Oumar SYLLA, Sékou KOUNDOUNO et Ibrahima DIALLO.

Les mouvements sociaux africains et activistes d’Afrique et d’ailleurs exigent la libération immédiate et sans condition du camarade Oumar SYLLA alias Foniké Menguè responsable de la mobilisation et des antennes du FNDC et de de tous les détenus politiques, otage du régime de monsieur Alpha Condé.
Le réseau AFRIKKI rend un vibrant hommage aux citoyens engagés au sein du FNDC qui lutte vaillamment, depuis plusieurs mois pour le respect des principes démocratiques et de l’état de droit.

Le réseau AFRIKKI exige de monsieur Alpha Condé à se soumettre aux principes de l’état de droit et l’arrêt des persécutions contre les opposants à son troisième mandat par l’instrumentalisation de la police et de la justice.

Le réseau encourage les institutions internationales de défense de droit de l’homme à suivre de près la situation chaotique en Guinée.
AFRIKKI réaffirme sa disponibilité à continuer à appuyer les efforts inlassables de la coordination nationale du Front national pour la défense de la constitution Guinéenne FNDC pour l’instauration d’une culture d’alternance démocratique en Guinée.

 

Dakar 24 Janvier 2021

Réagir