Kindia : quand le procureur Amadou Diallo se rabaisse devant les médias

Banniere CBG
C’est bien la voix d’un homme de droit, un procureur de l’autre côté de la ville, Kindia qui est tombé très bas dans ces propos qu’on trouve extravagant a l’endroit de la liberté de la presse. Pourtant, notre confrère était venu au tribunal pour faire une couverture médiatique au tribunal du première instance de Kindia. C’est là que ce journaliste employé de la radio Espace Kania s’est vu intimé de sortir de la cour sur l’ordre du même procureur, avec des propos sans estime devant les journalistes.
Notre confrère Joseph Bangoura s’est vu roué de coup par sept agents qui assuraient la sécurité lors de ce procès, a-t-on appris. 
Tout est parti de la décision du procureur de faire sortir notre confrère de la salle d’audience, sans aucun motif. Dans sa déclaration rabaissante que nous ne pouvons pas relaté, le procureur dudit tribunal a eu des mots rabaissants qui pour autant, est un homme de droit. C’est un acte qui vient relancer le même débat sur le problème de la liberté de la presse en Guinée.
Depuis après la sortie du procureur de
Kindia, qui a tenu à ce que la loi L002 qui protège les journalistes dans l’exercice de leur métier soit abrogée, les relations journalistes -procureur ne sont plus au beau fixe dans ce pays.
Abd Akila pour oceanguiee.com
Réagir