Labe/ Sous-préfecture de Diountou : Le Maire et le secrétaire secrétaire général accusés de fraudes

Banniere CBG

D’une source, nous avons été saisi concernant la situation de la sous préfecture de Diountou. Une des sous préfecture de la préfecture de Labe. Pour la confirmation des informations que nous avons reçu, nous avons joint le maire Amadou Bente qui n’a pas nié toutes l’information. Il nous a même rassuré qu’il n’y aurait plus de problème dans sa juridiction à ce jour. Malheureusement, c’est une chose que notre informateur a nié.

Nous avons essayé en vain de joindre le premier vice maire, Elhadj Ibrahim Bah ainsi que le secrétaire général.

Telles que nous l’avons reçus, nous vous livrons cette information.

« Diountou parmi les 10 sous-préfectures de la préfecture de lelouma, elle compte une population de 21500 habitants et est choisie au même titre que la commune de parawol, commune de convergence.Mais malgré les potentialités qu’elle regorge, la commune de Diountou peine à relever le défis. Comme dans la plupart des communes rurales de la préfecture, le critère d’élection des élus locaux sur la base que tout candidat doit pouvoir lire et écrire n’a pas été respecté. Laissant donc désormais la commune dans des querelles d’ego et à la merci des cadres véreux. La sous-préfecture de diountou vie des lendemains difficiles,près d’un an la majeure partie des élus locaux ont boudé la commune sous prétexte qu’ils ne sont informé de rien sur sa gestion.

Aujourd’hui avec la venue d’un nouveau préfet dans la région, celui-ci est à pied d’oeuvre pour résoudre les différentes crises dans la préfecture. Les élus locaux de Diountou dénoncent des détournements de recettes locales et les fonds alloués au développement par les partenaires de la part du maire et de son secrétaire général. La fraude est de taille on note l’existence de deux états civils parallèles, le second géré par le SG malgré les efforts de l’unicef à rendre opérationnel et efficace ce service. Les enfants de 3-5 ans n’echappent pas à la règle,là encore on dénonce des détournements notamment l’argent devant servir à équiper le centre d’encadrement communautaire CEC ou jardin d’enfants financé par l’unicef. À cela s’ajoute des fraudes dans l’execution des projets ou même les présidents de districts ont perdu frauduleusement des perdiems qui leurs sont accordés.

Les engrais de la chambre agricole en font les frais aucun sac pour les paysans. Le Premier cité du doigt dans ces malversations reste le SG en complicité avec le maire.

Le 31 janvier à la demande du préfet Elhadj Harouna Souare une mission d’audit s’est rendue à Diountou accompagnée du Directeur de cabinet du gouvernorat de Labé.

Pour une raison de calendrier surchargé et au regard de la tâche la mission a reporté le travail en accord avec les élus locaux le 15 février 2021. »
Interrogé sur les raisons qui ont motivé une partie des conseillers communaux a demandé son départ, la maire, réponds : 

« Je suis reproché d’avoir assuré une gestion financière opaque des activités de la mairie, ils disent aussi que je prends des décisions sans les consulter, mais nous avons déjà géré cela. »

Nous y reviendrons

GOM 

Réagir