Guinée : l’ARPT met deux législations en vigueur pour assainir la base des données dans le pays

Banniere CBG
Dans le but d’informer ces abonnés sue la nécessité de s’identifier, l’ARP ( l’autorité de Régulation des postes et télécommunications ) a animé une conférence de presse ce mardi 2 mars à son siège général, Conakry.
C’est suite à son entrée en vigueur de deux législations en la matière, qui dit-il, permettront d’assainir la base des données de ladite institution et règlement, d’éradiquer la fraude sur le réseau.
‹‹ C’était pour expliquer aux populations les deux législations qu’on vient d’adopter dans notre pays, à savoir l’identification des abonnés qui doit devenir obligatoire en suite, la libéralisation des codes USSD qui permettra le développement des startups celui du secteur du numérique en République de Guinée. La décision est déjà rentrée en vigueur et ça à déjà eu des impacts notamment chez les confrères de la CEDEAO qui, pour la plupart utilisait les cartes consulaires qui n’est pas normalement autorisée. Nous avons donné un délai moratoire de deux à trois mois, pour permettre à ces ressortissants de la CEDEAO de s’identifier à travers leurs cartes d’identité nationale ou leurs passeports. Ces mesures permettront d’assainir notre base de données et en suite, d’éradiquer effectivement la fraude sur nos réseaux et l’insécurité des collations. Elles permettront d’interdire l’usurpation d’identité pour faire du mal»,a expliqué M. Cissé, Directeur général de l’ARPT.
Ces deux législations qui s’adressent directement aux sociétés téléphoniques, serviront aussi de cadre juridique aux autorités, pour punir les trafiquants sur les réseaux.
Le Directeur de l’ARPT a notifié également que les sociétés qui ne se soumettront pas à l’identification de ses abonnés tel que recommandé par la loi, elle se verra infliger une sanction.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir