Contre vent et marées : le collectif de soutien à Amadou Diouldé Diallo obtient un soutien de taille de l’AGEPI, l’UPLG et l’adhésion de l’Aips

Banniere CBG
Préoccupé pour la détention du journaliste et charismatique historien, Amadou Diouldé Diallo, le collectif de soutien à Amadou Diouldé Diallo a rencontrer successivement, les présidents de l’AGEPI et de l’UPLG ainsi que le représentant des reporters sans frontières en Guinée.
Partout ils ont mis pied, les personnes concernées ont salué l’initiative et ont rassurer le collectif de leur soutien indéfectible tout en promettant de mobiliser les confrères autour de la défense du principe sur la défense de la liberté de la presse en Guinée.
Par ailleurs, le président de la Haute autorité de la communication, joint au téléphone, a promis de recevoir les membres dudit collectif la semaine prochaine.
Le journaliste français, Jean paul Savard, membre de l’Association internationale de la presse sportive (Aips) a annoncé son adhésion au Collectif et à promis de s’impliquer au niveau international pour obtenir la libération de notre confrère qui passe un long séjour en prison pour ‹‹ atteinte au chef de l’État ››, chose qui titille la corporation. Par ailleurs, la base du code sur la loi l002 s’est vue violée par les autorités, une violation qui pousse la naissance du collectif pour la défense du journaliste inquiété mais aussi pour celle de la L002 qui est en train d’être piétinée aujourd’hui par le régime Condé.
Vive la liberté de la presse en Guinée et le slogan est le reste #LibérezDiouldédiallo, pour la bonne cause et pour le respect de la loi sur la liberté de la presse dans le pays.
Nous y reviendrons…
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir