Processus électoral : les faiblesses de la dernière présidentielle en question

Banniere CBG

 

L’organisation de la dernière présidentielle a connu un succès avec à la clé le financement entièrement pris en charge par l’Etat guinéen. Une première pour notre pays. Ce pendant force est d’admettre que les acteurs du processus électoral ont constaté des faiblesses pendant l’exécution des différentes opérations électorales. C’est pour cette raison que le président de la CENI, Kabinet Cissé, a mis en place une commission chargé de préparer l’évaluation globale de la dernière présidentielle en mettant un accent particulier sur les faiblesses institutionnelles et organisationnelles du scrutin. Le but étant d’améliorer le processus pour les prochaines consultations électorales dans notre pays. Ladite commission est composée de commissaire et des cadres techniques de la CENI

Dans cette perspective, le directeur du département démembrements, Boubacar Biro Barry, a présidé, ce lundi 29 mars au siège de l’institution sis à Cameroun, une réunion de présentation des travaux de préparation de l’atelier d’évaluation de la présidentielle du 18 octobre avec les cadres techniques.

Pour M. Barry, son institution est résolument engagéeà améliorer substantiellement le processus électoral. Il soutient que tous les acteurs du processus électoral notamment les partis politiques, les organisations de la société civile, les institutions républicaines, les partenaires techniques et financiers, sont concernés par cette évaluation. L’idée, selon lui, étant d’identifier les forces et les faiblesses dans le but de formuler des recommandations pour une bonne amélioration du processus lors des prochaines consultations dans notre pays. Le commissaire Barry laisse entendre que l’évaluation va concerner tous les aspects. Notamment le cadre juridique, les opérations d’enrôlement, la distribution des cartes d’électeurs, la cartographie des bureaux de vote, l’acquisition et l’acheminement du matériel électoral, l’organisation du scrutin, la proclamation des résultats.

Alhassane Barry  

 

Réagir