Détention de Cherif Bah, Mouctar Hayré Bah (Neuveu du détenu) écrit une lettre ouverte au premier ministre Kassory Fofana

Banniere CBG

A quelques heures du début de Ramadan, mois saint pour les musulmans, permettez moi Monsieur Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre de la République de Guinée de vous écrire en tant qu’ancien étudiant et collaborateur de Monsieur Ibrahima Chérif Bah, Vice-président de l’UFDG en prison depuis 5 mois.

Monsieur Ibrahima Chérif Bah est le doyen d’âge de la famille Loudabhai de Timbi Tounni vivant à Conakry.
Comme il est de coutume chez nous, lorsque Dieu fait d’une personne l’aîné d’une grande famille, elle prend en charge la famille et dans tous les domaines. Monsieur Ibrahima Chérif Bah avait commencé à accomplir ce devoir lorsqu’il était étudiant. Aujourd’hui Dieu seul sait combien de familles comptent sur lui de Hayré (pita), foulamory(Gaoual), koba(boffa), taran (labé), Conakry et dans d’autres coins que lui seul connaît.

La situation économique de notre pays va augmenter la souffrance dans ces différentes familles.
Agé aujourd’hui de 73 ans et hospitalisé depuis quelques semaines au CHU d’Ignace Deen pour des troubles cardiaques, je vous demande humblement d’œuvrer pour que Monsieur Ibrahim Chérif Bah qui a été
votre professeur puisse faire le ramadan en famille.

Je vous rappelle la notion de témoignage de gratitude Monsieur le premier ministre en vers la personne qui a contribué à votre formation et qui était très proche de votre famille pendant votre séjour aux États-Unis dans les années 2000 et il vous a toujours considéré comme un ami et un frère.

Pour votre information, mon cher père est l’aîné de la famille et il est âgé de 94 ans. Et depuis quelques mois après l’arrestation de son jeune frère, son état de santé s’est dégradé. Il ne s’alimente presque plus.
Monsieur le premier Ministre, je vous demande humblement de penser à l’état de santé de votre professeur et à toutes ces familles. Permettez-lui de passer le Ramadan à la maison.

 

Mouctar Hayré Bah

Neveu du Vice Président Ibrahima Chérif Bah

Réagir