Etats-Unis : 40% des Marines refusent le vaccin contre le COVID-19

Un peu moins de 40 % des Marines américains refusent de se faire vacciner contre le COVID-19, selon des données obtenues par CNN.

Banniere CBG

Selon le rapport, 38,9 % des Marines – dont l’âge moyen est de 25 ans, ce qui leur fait courir un risque de décès d’environ 0,18 % – refusent de se faire vacciner, ce qui n’empêche pas de contracter le COVID-19, de tomber malade ou de le transmettre. Qui aurait pu deviner que des personnes en très bonne forme physique, dont le risque de décès est minime, ne veulent pas s’injecter le vaccin le plus pressé de l’histoire.

“La Marine et le Corps des Marines fournissent des informations éducatives substantielles à grande échelle et travaillent avec les commandements pour s’assurer que les Marines, les Marins et les bénéficiaires disposent d’informations exactes concernant la sécurité et l’efficacité des vaccins afin d’encourager les individus à se faire vacciner”, a déclaré le porte-parole des Marines, le capitaine Andrew Wood, dans une déclaration à The Hill, ajoutant : “Nous continuons à mettre le vaccin à la disposition des Marines, des Marins, des civils, des contractants et des bénéficiaires autorisés sur la base du calendrier de priorisation figurant dans le schéma de population [du Département de la défense]”.

Selon les données, environ 75 500 marines ont été vaccinés, tandis que 48 000 ont refusé. Le taux d’acceptation global est de 61,1 %. Les chiffres incluent le service actif, les réserves et les Marines de la Mobilisation Individuelle Augmentée, selon le rapport de CNN.

Le taux de refus de vaccination a atteint 57 % à Camp Lejeune, en Caroline du Nord.

En raison de l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin par la Food and Drug Administration (FDA), l’armée ne peut pas obliger les militaires à se faire vacciner.

Aube Digitale

Réagir