Football : Gnagna Barry voit son opportunité détruite par le Horoya AC ( source )

Banniere CBG

C’est une enquête qui réveille le monde de médias après un article lu chez nos confrères du site conakrylive.com. Selon nos informations, l’emblématique joueur, Yakhouba Gnagna Barry pourrait rater une occasion paradisiaque en Europe. La même source révèle que le joueur sorcier du Horoya AC est invité à rejoindre, dans les prochains jours un club suisse où un contrat professionnel lui est réservé. Mais, pour de façon malencontreuse, le jeune risquera de se rendre.

Quels sont ces oiseaux poisseux qui se trouvent derrière cette situation ?

C’est bien cette histoire qui le dit. Yakhouba Gnagna Barry est chouchouté presque par de nombreux clubs étrangers. Ça ne serait donc pas épatant s’il devient l’ange considéré par des clubs au delà de nos frontières. Grâce à cette qualité qu’il incarne depuis sa première prestation lors du CHAN 2021, cet attaquant de HOROYA est dragué par beaucoup de clubs européens.

Selon nos informations, des clubs espagnol, français, anglais ne cachent pas leur appétit au bon goût pour cette belle carte du football guinéen. Mais, celui qui aurait passé a l’offensive est un club suisse. Ce club a même adressé une lettre d’invitation à Gnagna Barry. M. Barry devait donc effectué un stage de trente jours, du 30 Avril au 30 mai 2021, qui aboutira a la signature d’un contrat si le séjour s’avère concluant.

Le problème est où dans ce dossier ?

Techniquement, la pépite Gnagna Barry n’appartient pas au club d’Antonio Souaré qui est le Horoya. Il est contractuellement la propriété du club de Santoba FC. Dans la même information, il aurait fait objet d’un prêt au club de Matam la saison dernière. C’est donc bien normal que ce soit au Santoba que l’invitation destinée à ce jeune joueur soit adressée. Elle relève aussi que le club exprime son approbation et montre de l’appétit face au départ du jeune attaquant qui pourrait ainsi poursuivre une belle carrière européenne.

Selon d’autres sources, c’est bien au fait sur cette affaire d’invitation, elle aura une limite précise jusqu’au 39 Avril prochain. Passé ce délai, il risque de rater cette opportunité. La où vient cette urgence pour le FC Santoba, elle est de tout mettre en œuvre pour respecter ce délai, et permettre ainsi au joueur de saisir cette perche qui semble bien l’intéresser.

Le Horoya a-t-il dit non ? Oui selon cette enquête.

Le joueur étant sous prêt au Horoya, doit être trouver entre ce club d’accueil et son club d’origine, le Santoba. Seulement, le club du riche homme ne semble pas motivé a ouvrir la porte à son attaquant.

Pour se rendre à l’ambassade de la Suisse en Côte d’Ivoire où il devait obtenir son Visa, Yakhouba Gnagna Barry doit se munir d’un document baptisé ‹‹ capacité sportive ››. Il s’agit d’un document incontournable, délivré par la fédération guinéenne du football, signé par le président de l’institution.

Dans la même logique, certaines sources relèvent qu’en temps normal, ce document est délivré dans l’intervalle d’un a deux jours francs. Seulement, le cas de Gnagna Barry traîne depuis l’introduction de la demande vendredi dernier auprès de la FEGUIFOOT.

Pour accélérer la procédure, le président de Santoba FC a adressé au président du club Horoya AC une lettre pour solliciter la facilitation de la libération du joueur. Plusieurs échanges téléphoniques ont eu lieu entre les responsables du Santoba et le président du club, Soufiane Souaré. Ce dernier a fini par couper le contact, ne répondant plus aux appels de ces partenaires du Santoba FC.

Le troisième acteur dans cette démarche est un avocat européen. Maître Ted Dinvula a en effet mené toutes les démarches nécessaires du côté de la Suisse afin de décrocher cette opportunité, pour l’attaquant guinéen. Ce dernier ne comprends pas l’attitude des autorités du HAC qui risquent d’hypothéquer la carrière footballistique du jeune joueur Gnagna Barry.

Où sont les dessous de cette affaire ?

Prêté au Horoya Athletic club pour une saison, Yakhouba Gnagna Barry intéresse désormais les rouges et blancs de Matam. Le club compte lui proposer un contrat dès la saison prochaine afin de lui garder dans ses rangs. Cette future offre n’est pas encore officialisée, mais elle peut bien expliquer l’attitude du Horoya.

Selon la même source, le joueur lui-même veut donner une nouvelle a sa carrière, en se rendant du côté de la Suisse pour ce petit séjour qui pourrait déboucher sur un contrat. Gnagna mettra en effet, un stage de trente jours à profit pour convaincre ses potentiels recruteurs. Si le séjour est concluant, l’attaquant guinéen rejoindra Conakry pour terminer sa saison avec le Horoya AC, mettre un terme à son contrat et s’envoler pour la Suisse. Son club actuel veut cependant garder une main mise sur lui.

Ce qui veut dire qu’il reste désormais l’attaquant du Syli local pour saisir cette belle opportunité. Donc, l’attitude actuelle du Horoya ne semble pas rassurer quant à la possibilité pour Gnagna Barry de se présenter à ce grand rendez-vous de son avenir. Le document de capacité sportive dépend exclusivement du président de la fédération guinéenne du football, qui se trouve être par ailleurs le propriétaire de Horoya, club actuel du joueur perdu dans son rêve. Si ce jeune adorable du foot guinéen, ne se présente pas à Abidjan avant le 30 Avril, l’opportunité lui sera retirée, selon les mêmes sources consultées.

Dossier à suivre…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir