Boké : trois enseignants seulement pour le collège de Kanfarandé depuis le début de l’année ( témoignage d’un candidat )

Banniere CBG
Boké- la situation du collège de Kanfarandé devient de plus en plus inquiétante. Ici, les élèves depuis le début de l’année jusqu’à date, sont en manque d’enseignants. Selon certains témoignages, on nous apprend qu’il n’y a que trois enseignants qui dispensent les cours alors qu’il ne reste que quelques mois pour le BEPC.
Dans le micro de votre quotidien en ligne, Aly Keïta, élève en 10é Année dénonce le manque d’enseignants dans cet établissement et rassure que depuis le début de l’année, le collège de Kafarandé n’a connu que trois enseignants.
‹‹ La situation de notre école est très inquiétante. Nous n’avons que trois enseignants, et nous sommes à deux mois de l’examen. Avec cette situation, nous ne pouvons pas affronter le BEPC. On a pas de professeur de Mathématiques, de physiques, de français, histoires et géographies. Je lance un appel aux autorités, de nous aider à résoudre ce problème, avant le brevet ››, Interpelle Aly Keïta, élève en 10é Année.
La même frustration se vit chez le principal du collège de Kanfarandé, qui indique que c’est la commune qui arrivait comme aide pour financer les enseignants contractuels communautaires. D’ailleurs dit-il, la commune aussi se trouve déséquilibrée.
‹‹ Chaque fin d’année, nous adressons un écrit à la DPE. Pour le moment comme vous l’avez constater, nous sommes trois ici. Donc, c’est la commune qui s’est battue depuis le début de l’année, pour nous trouver des professeurs contractuels communautaires, pour les payer. Avec cette situation, la commune est un peu déséquilibrée, par rapport a la situation financière de ces contractuels communautaires. C’est pourquoi en ce moment-là, les contractuels ne viennent pas mais ils sont en négociations ››, a-t-il dit.
Le principal déçu de cette situation, n’a pas où se refaire. Il dit avec fermeté qu’ils ne pourront rien faire pour pallier à cette situation actuelle.
‹‹ nous ne pouvons rien faire par rapport à ça. Nous ne pouvons que les informer. Mais, quand-même, ils sont déjà en situation de négociation. Nous ne pouvons que ça, et continuer à les informer ››, déclare le principal dudit établissement.
Il faut rappeler que dans tout Boké, c’est la seule école publique qui a décidé de sortir de son silence pour dénoncer le manque des enseignants. D’ailleurs, tout le collège n’a que trois enseignants, chose que dénoncent aussi certains parents d’élèves.
Nous y reviendrons…
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir