Augmentation du prix du carburant à la pompe : le FNDC alerte les Guinéens

Le FNDC informe le peuple de Guinée que le dictateur Alpha Condé et son clan comptent utiliser la hausse du prix du carburant pour réparer les dégâts financiers causés par le coup d’État constitutionnel. Sans aucune mesure d’accompagnement, le clan d’arrivistes s’apprête à surtaxer le carburant de façon exponentielle les jours à venir. Pire, le dictateur et son clan ne comptent instaurer aucune mesure d’accompagnement appropriée pour la population.

Le FNDC est surpris par le fait que, au lieu de diminuer le prix du carburant dont le coût de revient au port de Conakry (toutes charges comprises) est de 5.365 GNF, Alpha Condé veut plutôt augmenter ce prix comme il l’a fait avec d’autres tarifs y compris les tarifs hospitaliers, portuaires, douaniers, etc. Pendant ce temps, l’arriviste Alpha Condé et son gouvernement continuent de vivre dans le luxe et détourner massivement les ressources du pays.

Alpha Condé et son clan ne pensent qu’à mobiliser les ressources pour financer leurs trains de vie, au détriment des pauvres populations, à l’image de la femme décédée à l’hôpital de Kankan, ainsi que du jeune qui a rendu l’âme à Faranah, à cause des tarifs hospitaliers élevés.

Le FNDC demande au faux socialiste Alpha Condé et son gouvernement de réduire la taxe qu’ils prélèvent sur le litre de carburant de 2.700 GNF à 1.200 GNF, dans le but de vendre le carburant au prix de 7.500 GNF. Le FNDC précise que même à ce prix diminué de 7.500 GNF, le gouvernement gagnera 1.200 GNF par litre et plusieurs milliards de nos francs par jour. Il faut préciser que c’est à environ 7.650 GNF que le litre d’essence est vendu actuellement en Sierra Leone. Le FNDC défie quiconque capable de démontrer des données contraires à ces chiffres.

Les partenaires économiques et sociaux du FNDC avertissent le dictateur Alpha Condé et son clan qui ont vidé les caisses de l’état pour corrompre, financer des campagnes et des simulacres d’élections, de ne pas faire souffrir davantage le peuple de Guinée pour corriger les conséquences de la saignée financière provoquée par leur forfaiture.

Les prix actuels du litre de carburant et de toutes les denrées alimentaires de première nécessité sont déjà anormalement élevés par rapport au pouvoir d’achat des guinéens qui sont misérablement appauvris par des années de mauvaise gouvernance.

Le FNDC dénonce cette mesure d’appauvrissement que le dictateur Alpha Condé veut imposer aux populations et invite le peuple de Guinée à refuser de payer cette facture salée du troisième mandat.
Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 24 mai 2021.

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com