Racisme : L’ancien joueur de l’académie de l’AC Milan, Seid Visin, s’est suicidé.

Par Aziz Barry

L’ancien joueur de l’académie de l’AC Milan, Seid Visin, s’est suicidé. Le jeune joueur de 20 ans d’origine égyptienne a laissé une note de suicide révélant des abus racistes.
Il a été retrouvé mort à son domicile vendredi. Il Corriere della Sera rapporte que le jeune homme de 20 ans a écrit une lettre de suicide, expliquant qu’il avait subi des abus racistes. « Où que j’aille, où que je sois, je ressens le poids des regards sceptiques, biaisés, dégoûtés et effrayés des gens », a-t-il écrit.

Seid Visin, est né en Éthiopie en septembre 2000 et a été adopté par une famille italienne de Nocera Inferiore. « Je ne suis pas un immigrant, j’ai été adopté quand j’étais enfant et je me souviens que tout le monde m’aimait. Partout où j’allais, tout le monde me parlait avec joie, respect et curiosité. Maintenant, il semble que tout a basculé. »

Visin a joué au football pendant cinq ans et a travaillé comme serveur après avoir pris sa retraite du football. « J’avais pu trouver un travail que j’ai dû quitter parce que trop de gens, surtout les plus âgés, refusaient mes services. Comme si je ne me sentais pas déjà mal à l’aise, ils m’ont accusé d’être responsable car beaucoup de jeunes (et blancs) italiens n’ont pas pu trouver de travail », a-t-il poursuivi.

« Quelque chose a changé en moi. C’est comme si j’avais honte d’être un noir comme si j’avais peur d’être considéré comme un immigré. C’est comme si je devais prouver à des gens qui ne me connaissaient pas que j’étais comme eux. Italien et blanc. J’avais l’habitude de faire de mauvaises blagues sur les Noirs pour montrer que je suis comme eux, mais c’était la peur. Peur pour la haine que je voyais dans les yeux des gens qui regardaient les immigrés. »

« Je ne veux pas que les gens soient désolés pour moi, je veux juste me rappeler que les épreuves et les souffrances que je vis ne sont qu’une goutte d’eau par rapport à l’océan de souffrance vécu par ceux qui préfèrent mourir au lieu de mener un existence dans la misère et l’enfer. Ces gens risquent leur vie, certains l’ont déjà perdue, juste pour goûter à ce que nous appelons simplement la vie. » a laissé le jeune avant de mourir.

 

Source : Footempo

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com