Affaire Elhadj Doura :  » J’étais assis quand petit Sow est venu m’informer de la mort du vieux. » L’accusé à la barre

Les débats autour du procès des 20 présumés assassins d’Elhadj Doura, opérateur économique assassiné s’est sont poursuivi ce lundi 28 juin au TPI de Dixin.
Mamadou Samba Diallo, l’un des accusé qui a comparu ce matin a lui aussi fait des révélations qui ont laissé l’assistance dans un silence.

Au tout début, Il dit être celui qui était chargé de veiller sur le vieux et c’est dans ses mais que le vieux (Elhadj Doura) a trouvé la mort dans la case à Maférinyah.
Poursuivi pour des faits de “complicité et de séquestration”, il dit tout de même être innocent des faits qui lui sont reprochés, tout en chargeant le nommé Ibro déjà en fuite d’être  le responsable de son malheur.

Lisons le :

C’est moi qui étais chargé de veiller sur le vieux mais je ne savais pas qu’il avait été enlevé. J’étais avec le vieux dans la case à Maférinyah durant 3 jours. Le vieux ne parlait que quand il avait besoin de quelque chose. Il réclamait souvent du lafidi, qu’on lui achetait. Moi c’est Ibro qui m’a demandé de veiller sur le vieux. D’après lui, le vieux était là-bas pour des soins que c’est un parent à lui. Donc j’ai accepté. Mais quelques jours après, le vieux a rendu l’âme. J’étais assis quand petit Sow est venu m’informer de la mort du vieux. Je n’en revenais pas, je suis allé moi moi-même vérifier. J’ai mis la main sur la poitrine du vieux, son coeur ne battait plus. Et j’ai touché ses mains rien. C’est entre-temps, Ibro  et Zimbabwe sont entrés. Et petit Sow les a aussi informé. Ce qui a mis Ibro dans tous ses états en disant que le vieux ne devrait pas mourir. J’ai dit : “mais attends pourquoi il ne devrait pas mourir? C’est un vieux et il était malade.  Il était là pour des soins. Donc il faut informer la famille”. Il m’a dit : “toi tu ne sais rien, c’est un vieux que nous avons kidnappé pour de l’argent. Je lui ai dit tu n’oses pas parceque ce n’est pas ce que tu m’avais dit. Après il m’a envoyé puiser de l’eau au puits. Donc c’est de là-bas que j’ai profité pour fuir. Et  5 mois après, j’ai été arrêté à mon domicile par les gendarmes”, a expliqué Samba au tribunal.

Fogo Balde

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com