Viande de dinde contaminée : « il y a eu 98 tonnes introduites en Guinée…» (Conseillé du ministre du commerce)

Banniere CBG

Invité chez nos confrères de FIM fm dans l’émission « Mirador  » au matin de ce jeudi 1er Juillet2021, Monsieur Fode Soumah, conseiller principal de la ministre du commerce s’est prononcé sur la présence de la viande de dinde contaminé dans le marché Guinéen. Une viande qui malheureusement, jusqu’à date, que le gouvernement à travers ses structures susmentionnées, n’a pas pu identifier et retiré du marché.

A l’en croire, du mois de janvier à mi-juin 2021, 98 tonnes de viande de dinde ont été importées sur le territoire guinéen, en provenance de la Pologne.

Lisons – le :

« … Quand nous avons reçu l’alerte, immédiatement, nous nous sommes entretenus avec le ministère de la santé et on a mis une commission en place, parce qu’il s’agit d’un problème de santé publique. Alors, la première des choses à faire techniquement, c’est de chercher à identifier les stocks, parce qu’il n’y a pas de date d’arrivée, il n’y a pas de lots, il n’y a pas d’informations sur les différents importateurs. Alors, nous nous sommes mis à la chasse immédiatement par l’intermédiaire de notre service de demande d’expertise d’importation et d’exportation. On a pu identifier ainsi qu’avec la douane, quelques importateurs en provenance de la Pologne. Immédiatement, nous avons dit qu’il faut aller repérer les lieux de stockages. Ce qu’il faut dire, c’est que de janvier à la mi-juin, rien que de la Pologne, selon des informations que nous avons pu recueillir, il y a eu 98 tonnes de cette viande qui ont été introduites en Guinée. Immédiatement, nous avons demandé à notre organe national de contrôle de qualité, à notre direction nationale du commerce intérieur de se mettre à la quête, à la recherche des stocks au niveau des importateurs, donc que nous avons pu se référer sur les dossiers de la douanes et de la DDI-DDE. Pendant que nous n’avions pas pu mettre main sur les stocks, il fallait être prudent, parce qu’en Guinée on sait que les gens peuvent aller cacher les stocks et puis ça devient des problèmes.» a-t-il expliqué aux micros de nos confrères avant de continuer  en ces autres termes : 

« il faut casser la chaîne de consommation et de commercialisation. C’est pour ça que le communiqué a été mis en ligne pour demander aux consommateurs de s’abstenir de consommer la viande de dinde. Autres précisions, c’est que l’union européenne dit qu’il s’agit de la viande importée de la Pologne. Mais, il y a plusieurs autres sources, il y a la France, le Danemark, les Pays-Bas qui exportent leurs viande de dinde sur la Guinée. Puisque c’est la viande dinde d’origine polonaise qui est incriminée par la “salmonelle enterica thyphimirium”… alors c’est pour cela que nous avons demandé à notre organe de contrôle de qualité d’aller identifier les stocks, faire la saisie conservatoire, prélever des échantillons pour des analyses appropriées et approfondies en laboratoire ».

Le gouvernement réussira t-il a sauvé les citoyens de la viande restante sur le marché  ? Attendons de voir

 

Alas Toure

Réagir