Guinée :  » techniques de fraude utilisées dans le système éducatif sont nombreuses » Pr Bano Barry

Invité chez nos confrères de FIM FM dans l’emission “Mirador” ce mercredi 7 juillet, professeur Bano Barry, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a évoqué plusieurs sujets concernant son départements,  mais aussi les faiblesses du système éducatif guinéen.

Lisons le :

« Les techniques de fraude utilisées dans le système sont nombreuses. On a pas d’imagination dans les noms et prénoms à l’exception de quelques cas particuliers comme ” Akoumba”, vous n’en trouvez pas beaucoup. Mais si vous prenez “Aboubacar”, vous en trouverez des millions . Donc il arrive que des écoles, des directeurs regardent dans la base de données quelqu’un qui est admis il y a plusieurs années, qui n’est pas là ou décédé, ils donnent le nom de celui-ci à un autre candidat qui n’est pas admis. Ils prennent son nom et ils m’envoient. La personne utilise ce nom jusqu’à la fin. Il part dans un tribunal pour changer son nom. Ce genre de pratique arrive. Vous avez aussi des gens qui échouent dans un examen donné, au-lieu d’accepter l’échec , ils partent s’installer dans une classe supérieure en quittant l’école publique pour une école privée. Ils appellent cela session rapprochée. C’est quand suis arrivé au MENA que j’ai appris cette expression, je ne savais pas que cela existe(…..) J’ai constaté que la base de données de 2011 à 2020 il y a des périodes où les résultats ne sont pas au complet. C’est comme ça que ça fonctionne» a-t-il admis.

 

Hassane Diallo

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com