Côte d’Ivoire : Un père de famille est accusé d’avoir drogué et violé ses cinq enfants mineurs

Banniere CBG

Un père de famille a été inculpé en Côte d’Ivoire pour le viol de ses cinq enfants âgés de 3 à 13 ans auxquels il faisait consommer de l’ecstasy, a annoncé jeudi 9 septembre la justice ivoirienne. Son frère a également été inculpé pour «administration d’une substance nuisible à la santé et viol commis par un ascendant», affirme le procureur d’Abidjan Richard Adou dans un communiqué.

Leur inculpation fait suite à une plainte de la mère des enfants, quatre garçons et une fille, âgés de 3, 5, 8, 11 et 13 ans qui ont confirmé avoir subi les assauts sexuels de leur père et de leur oncle. La mère avait déclaré avoir constaté que son époux se livrait «régulièrement à des actes de pénétration sexuelle sur leurs enfants mineurs après avoir pris le soin de leur faire consommer de la drogue», ajoute le procureur, soulignant que l’homme «s’adonnait souvent à ces actes odieux avec la complicité de son frère».

Richard Adou a précisé qu’un certificat médical établi par un médecin gynécologue, mettait en évidence des indices de violences sexuelles subies par ces enfants et que de l’ecstasy a été retrouvé dans le placard du père. Ce dernier a indiqué avoir acheté ce produit à un vendeur ambulant, qui lui avait signifié qu’il s’agissait d’un aphrodisiaque, selon l’accusation. Les deux hommes, actuellement incarcérés risquent la prison à vie.

Cette arrestation intervient une semaine après la vague d’indignation qui avait secoué le pays avec la diffusion d’une émission télévisée faisant l’apologie du viol.

L’animateur Yves de M’Bella avait invité dans son émission sur la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI, privée) censée dénoncer le viol, un ancien violeur à qui il avait demandé d’expliquer comment il s’y prenait pour abuser de ses victimes en s’aidant d’un mannequin, devant un public goguenard. Cette émission avait immédiatement suscité l’indignation de personnalités, d’anonymes et de victimes de viol qui réclamaient des sanctions contre l’animateur et sa chaîne.

 

Elhadj Hammadi

Réagir