Tribune : Un retour à Kaporo rails n’est rien d’autre qu’une illusion ! (Par Aboubacar Bah)

Banniere CBG

Le débat sur le deguerpissement à Kaporo rails refait surface après le coup d’état du 5 septembre 2021 par les forces spéciales du colonel Mamady Doumbouya.

L’espoir d’un retour à la normale renaît petit à Petit par la confiance que la population place sur la junte militaire.
Il faut rappeler que la Guinée a connu des coups d’état dont les conséquences ont été dévastatrices c’est pourquoi chacun est entrain de soulever le problème qui lui concerne dans le but d’obtenir une suite favorable.

Il faut rappeler que la junte militaire a beaucoup de chats à fouetter sur le terrain politique , économique et social.
Quand je pense qu’en Guinée tout est priorité cela me ramène à dire à mes parents de prendre le mal en patience.
Il faut rappeler depuis le Deguerpisement de Kaporo rails en 2019 un collectif des victimes voit jour pour défendre 1203 familles expulsées de leurs habitations par le clan d’Alpha Conde qui avait pris le pays en otage.

Entre février et mars 2019 , le ministère de la ville et de l’aménagement du territoire sur instruction de l’ancien dictateur a détruit 2500 maisons dans ces localités selon des images satellites exploitées par l’ONG américaine human Righs watch. Il convient de rappeler qu’en tout 20.000. Citoyens ont été jetés dans la rue parmi lesquels des personnes âgées (veuves , retraités) , des femmes en état de famille ou nourrices et des enfants).

Nous ne devons pas renoncer à notre combat car la vérité est toujours de notre côté mais après 23 ans il faut voir la réalité en face .

Combien de morts suite au stresse du deguerpisement ?
A quand allons nous agir pour nous mêmes ?

Je formule mes propositions à notre collectif des victimes de Kaporo rails, Kipé 2 et Dimesse .

1- cherchons à connaître ou se trouve les 77 milliards de francs prévus pour dédommager les victimes ainsi que 400 hectares identifiés dans la préfecture de coyah par l’ancien ministre de l’urbanisme Elhadj mansour Kaba .

2- cherchons à avoir les 76 milliards de francs au titre du dédommagement des populations évoquer par louceny Camara ministre de la ville .

3- Cherchons à réactiver l’appuie de 2 hectares offert par l’entrepreneur Mamadou Baillo.

4- cherchons à mobiliser les Dons qui d’après plusieurs sources peuvent aller jusqu’à 1 Millards et quelques poussières !

5- orientations des plus riches sur un domaine dans le but préserver le social qui existait et qui a toujours exister entre citoyens à Kaporo rails.

6- amplifications des démarches au niveau des autorités à tous les niveaux dans le but d’obtenir une suite favorable .
Je pense que si nous mesurons le temps que cela est entrain de prendre, force est de reconnaître que nous devons agir pour nous mêmes avant d’être assistés dans le vrai sens !

Si nous listons le nombre de victimes des violences des droits de l’homme de 1958 à nos jours ça finirait pas !
Jusqu’à quand allons nous encore attendre que notre tour arrive? Après qu’on soit réduit en poussière ? Et bien il sera trop tard pour mener un tel combat.
Je réponds Non.

Au lieu de faire rêver de milliers de familles à revenir un jour à Kaporo rails , pensons à aider les plus nécessiteux avant qu’il soit trop tard ! Combien de victimes ont perdu la vie depuis 98 ?un grand nombre évidemment
En attendant gardons notre mal en patience en espérant que l’impensable devient possible !

Aboubacar Bah

Réagir