Conakry- Prières et sacrifice par les 4 coordinations régionales au cimetière de Bambéto

Une autre présence inattendue, et impossible à réaliser sous le régime Condé. Les présidents des 4 coordinations régionales Guinéennes ont effectué cet autre acte fort qui ne ressuscite certes pas les morts, mais qui soulagent et apaisent les cœurs des parents et proches des victimes du régime Condé.

Hier vendredi 15 octobre 2021, après la prière et la lecture du saint coran, elles se sont rendues au cimetière de Bambéto autrement appelé « Cimetière des Martyrs » par certains pour effectué des prières sur place à l’endroit des centaines de jeunes tués sous le régime Condé et enterréen ce lieu.

Sur place, des prières ont aussi été formulées pour la Guinée et les Guinéens ainsi que les nouvelles autorités du pays.

Prenant la parole, Elhadj Ousmane Baldé (sans loi), président de la coordination Haali poular et Fulbhe a remercié les nouvelles autorités du pays pour les actes qu’elles ont posées depuis le 5 septembre 2021.

Lisons le :
« Nous remercions ceux qui ont calmé nos douleurs en la personne de Mamady Doumbouya et ses collaborateurs. Nous implorons également Dieu de nous épargner des agissements synonymes du pouvoir précédent. Que Dieu ne les paie pas de ce qu’ils nous ont fait subir, qu’Allah fasse qu’ils soient de bonnes personnes. Ceux qui ont perdu des proches, je vous demande de pardonner au nom d’Allah et son messager. Je demande à toute la jeunesse d’accepter de se former et de vous donner les moyens pour développer notre pays ».

Pour le Coordinateur de la Guinée Forestière, Jean Dibidi Tolno, il est surtout important de rappeler les moments difficiles passés par les 4 coordinations sous le régime Condé.

Lisons le :
« Nous qui sommes devant vous, nous avons passé au seuil de la mort. Parce que tout ce qui restait, c’était de nous égorger, toutes les quatre coordinations. Cela s’est passé à Tanènè (Dubréka). Durant 48 heures, nous avions été maintenu par les forces de l’ordre, juste parce qu’on a dit nous ne voulons pas le troisième mandat. Et nos prières ont été exaucées ».

Elhadj Sekhouna Soumah qui aussi prit la parole, a prié pour le repos des âmes de tous les disparus avant de préciser en langue « Soussou » avant de rappeler que la Guinée est unie, un et indivisible.

A rappelé que des taureaux ont été immolés en guise de sacrifice pour le repos des âmes des victimes.

 

Hassane Diallo

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com