Conakry :  » J’ai toujiurs dit qu’on doit toujours privilégier les relations entre les États et non entre les hommes ». Président Embalo Cissoko

On en sait un peu sur ce qui a ete dit par les deux chefs d’État une fois arrivé au palais des Nations (Palais Mohamed V) de Conakry.

Dans leurs échanges,  Colonel Mamadi Doumbya, président de la transition Guinéenne a rappelé devant son hôte les motivations qui l’ont poussé, lui et ses collègues d’arme à prendre le pouvoir le 5 septembre dernier, et à dans la même logique réitéré son intention de partir après la transition. Mais avant, il fera tout son possible pour réconcilier les Guinéens.

Pour le président de la Guinée-Bissau, il a entamé son intervention par un rappel sur le liens historiques qui ont existé entre son pays et la Guinée.  Pour lui, la Guinée est  » un pays qui a tout donné pour la libération du peuple bissau-guinéen ». 

Avant d’ajouter :
 » Tant que je resterais president, il est interdit de demabder une carte d’identité à un Guinéen en Guinée-Bissau. Le peuple de Guinée-Bissau est reconnaissant vis-a-vis de la Guinée. J’ai toujiurs dit qu’on doit toujours privilégier les relations entre les États et non entre les hommes. Pour moi, un pays doit rester une nation. Il y a des villages peuls qui nont pas voté pour moi, parce que les Mandés sont venus leur dire de voter pour leur neveu que je suis…Les Peuls m’appellent Embaló. Et dès qu’on m’appelle Sissoco, je comprends que ce sont les Mandés. Tout ça montre que nous devons rester une nation ». 

 

Et avant de finir son intervention, il a rappelé le cas du feu président Amadou Toumani Touré, du Mali au colonel Mamadi Doumbouya :  » ATT a fait une transition, il est parti. Et il est revenu parce quil avait fait un bon travail ». 

Alas Toure

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com