Tête à tête entre Cellou Dalein et Bernard Quentin, Directeur Afrique et Directeur général adjoint du Service européen pour l’action extérieure (SEAE)

j’ai défendu que l’intervention de l’armée doit être considérée comme un premier pas vers le retour à l’ordre constitutionnel

Le leader et président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo continue de profiter de sa liberté restituée par la junte militaire au pouvoir en Guinée. Longtemps privé de sortir du pays sous le régime Condé, il a l’occasion de sa première reprise d’avion depuis le coup d’État rencontrer des partenaires,  parmi lesquels,  Bernard Quentin. Sur ce, il précise :

 » J’ai eu des échanges fructueux avec Bernard Quentin, Directeur Afrique et Directeur général adjoint du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) assisté de son collaborateur Roberto Olmi et de Madame Marie Shand, Responsable de la coopération internationale de la Commission européenne.

J’ai saisi cette opportunité pour expliquer que l’ordre constitutionnel était déjà rompu en Guinée depuis le double scrutin du 22 mars et le hold-up électoral du 18 octobre 2020.

C’est pourquoi j’ai défendu que l’intervention de l’armée doit être considérée comme un premier pas vers le retour à l’ordre constitutionnel avant de plaider plutôt pour un renforcement de la coopération avec la Guinée et surtout un soutien appuyé de l’UE à la transition ».

GOM

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com