Tribune: Tous, les juger (Par Tierno Monénembo)

A son arrivée au pouvoir, le Colonel Mamadi Doumbouya nous avait assurés qu’il n’y aurait pas de recyclage. On attend qu’il tienne parole. On espère que le lugubre personnel qui a servi sous Alpha Condé fait partie du passé, désormais, et qu’il sera impérativement soumis au jugement du peuple avant de sombrer dans les trappes de l’Histoire.

Un papier de Confidentiel Afrique, reçu d’une amie me fait penser qu’il va dans le bon sens et que ceux qui ont commis des délits et des crimes sous les trois désastreux mandats que nous venons de vivre, ne seront pas récompensés mais punis. Ne confondons donc pas lutte contre le banditisme et chasse aux sorcières !

Voilà ce qui y est écrit : « Le Président Mamadi Doumbouya accélère le turbo…le nouvel homme fort de Conakry engage la traque des biens mal acquis des ex-dignitaires fortunés d’Alpha Condé. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, les nouvelles autorités ont pu débusquer en si peu de temps, la grosse machine mafieuse mise en place au palais Sékoutouréyah de Conakry. Bill Gates, l’ex-intendant du palais, devenu Crésus, Komelan, neveu d’Alpha Condé, Sinkoun Kaba, Mohamed Diané, Kiridi Bangoura, le franco-tchadien, Dénis Adoum, Aminata Sylla DG Lonagui, le milliardaire libanais Fawzi Wazni, vont passer à l’échafaud de la junte militaire. C’est le début de la guillotine pour les anciens dignitaires du régime déchu…ces collaborateurs se sont bien servis de la Guinée….

Les dégâts financiers sont gigantesques. Nos informations recoupées parlent de 6 000 millions de dollars qui ont transité dans des banques off-shore entre Dubaï, Turquie, USA, Singapour, Paris, Abidjan et Francfort…

Selon les informations de Confidentiel Afrique, le Président Mamadi Doumbouya a juré en privé de traduire tous ces anciens pontes devant la justice guinéenne… »

En lisant cela, on ne peut qu’applaudir même si de l’autre côté, des informations peu rassurantes nous arrivent du sérail du CNRD. Bouréma Condé, ancien ministre de l’Administration du Territoire a été recasé dans un organisme militaire dont je ne retiens pas l’intitulé exact. Comme au bon vieux temps du professeur-président, Kassory Fofana, Damaro Camaran, Bantama Sow, Mamadi Diané et autres sbires du dictateur déchu, plastronnent dans les rues de Conakry et osent même se pavaner au siège du RPG. C’est honteux, c’est indécent, c’est scandaleux ! C’est une profanation du cimetière des martyrs de Bambéto ! C’est une provocation contre le peuple de Guinée ! Ces bandits aux mains tachées de sang méritent sinon la prison de Coronthie où ils prenaient plaisir à torturer leurs victimes, du moins, une résidence surveillée avec privation de tous les instruments électroniques et contrôle strict et entrées et des sorties, ceci bien sûr avant qu’ils ne soient tous traduits en justice.

Justice, le maître-mot de la situation ! Oui, mon colonel, la justice doit nous servir de boussole car la justice, c’est la panacée ! Partout où elle passe, les tensions ethniques et religieuses reculent. Ainsi que la misère économique qui va avec ! Regarder Singapour !

Un peuple qui persécute ses innocents, un peuple qui épargne ses voleurs et ses criminels est un peuple qui court à sa perte. Colonel Doumbouya, ne poussez pas les Guinéens à se faire justice, eux-mêmes ! Cela ne serait bon pour personne d’entre nous !»

Tierno Monénembo

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com