Il faut se garder d’être partisans de la règle selon laquelle « il n’y a pas de justice pour les auteurs d’injustice » Me Traoré

Nul ne peut contester que le régime de Alpha Condé a commis des crimes de toutes natures contre la Guinée et des Guinéens. Et certaines personnes qui occupaient de hautes fonctions sous ce régime ont fait preuve d’une arrogance sans limite dans leurs déclarations publiques face à certaines situations. Il en a résulté une énorme frustration pour beaucoup de citoyens. C’est ce qui explique à bien des égards les manifestations de joie qui ont suivi le renversement du Président Alpha Condé et le soutien exprimé au CNRD.

Et lorsque le Président du CRND a déclaré que la justice sera désormais la boussole qui va guider tous les citoyens, l’espoir d’une Guinée meilleure s’est considérablement accru. En effet, l’une des tares du régime de Alpha Condé a été sans aucun doute l’injustice à tous les niveaux.

 

La Guinée a besoin aujourd’hui de justice. C’est pourquoi, tous les membres du CNRD, quels que soient leurs pouvoirs, leur puissance ou influence, doivent s’efforcer de traduire dans la réalité les discours du Colonel Mamadi Doumbouya.

 

En particulier, quand il s’agit de récupérer des biens de l’État, aucun membre du CNRD ou du gouvernement n’a le droit de s’affranchir des règles de droit. Le CNRD semble avoir pour souci majeur l’instauration d’un véritable État de droit en Guinée. Il s’agit de la soumission des gouvernants et des gouvernés à la règle de droit.

Aussi choquants et révoltants que soient les actes commis sous le régime de Alpha Condé, ils ne doivent en aucun cas expliquer à plus forte raison justifier des actes identiques ou semblables sous le régime CNRD. Sinon, il n’y aurait pas un nouvel ordre mais le maintien de l’ancien ordre.

Il faut se garder d’être partisans de la règle selon laquelle « il n’y a pas de justice pour les auteurs d’injustice ». Au contraire, il est important de montrer à ceux-ci qu’on est différent d’eux. Il y a mille et une manière de faire payer aux anciens dignitaires les actes répréhensibles qu’ils ont commis pendant qu’ils étaient au faîte de leur puissance. Mais cela doit passer nécessairement par la justice. C’est d’ailleurs pour cette raison que les Guinéens fondent un immense espoir en la justice. La justice, ce n’est ni la vengeance ni des règlements de comptes. Sans justice, il n’y a aucune protection pour personne y compris ceux qui sont aux affaires aujourd’hui car ils ne sont aux affaires ad vitæ aeternam. C’est une loi de la nature.

 

Me Mohamed Traoré

Ancien bâtonnier

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com