Accusé de détournement des fonds publics, Boubacar Yacine Diallo répond à l’agent judiciare Me Mohamed Sampil (Déclaration)

Accusé de detournement des bien publics par l’agent judiciaire de l’Etat, Boubacar Yacine Diallo, patron de la HAC dans une déclaration que nous avons reçus, dit être surpris d’apprendre à la télévision nationale qu’il est accusé de détournement et assure avoir fourni tous les documents qui l’ont été démandé par Me Mohamed Sampil, Agent judiciaire de l’Etat.

Ci-dessous sa déclaration :

 » J’ai été surpris d’apprendre hier à la télévision nationale que je suis accusé de détournement de fonds publics de l’État, après le 5 septembre 2021.

L’agent judiciaire de l’État a effectivement pris contact avec moi afin que je justifie un montant de 47.630.000 GNF. Je me suis rendu personnellement à son Agence et j’ai fourni tous les documents sollicités.

Le montant dont il est question a servi à couvrir des besoins immédiats de la HAC entre le 29 septembre et le 19 octobre 2021.

Je trouve qu’il n’est pas élégant d’apprendre à la télévision nationale que l’on fait l’objet d’une accusation de cette nature.

Je défends les dépenses effectuées et je suis disposé à répondre à la justice ». 

Boubacar Yacine Diallo

Réagir