Guinée-Les assises nationales : l’AVCB et d’autres organisations de la société civile conditionnent leurs participations

Comme l’a annoncé le président de la transition Guinéenne, l’ouverture des assises nationales est prévue pour demain. A cette ocasion, l’Association des victimes des camps Boiro (AVCB), tout comme l’OGDH, le MDT et l’AVIPA ont lors d’une conférence de presse posés des conditions pour leur participation à ce cadre. Car ces organisations, il y a bien des points sur lesquels ils voudraient êtres situés avant de faire une quelconque participation. Ils dénoncent en premier lieu la non clarté du concept des assises nationales et expriment des craintes par rapport à ce qui sera de la réconciliation nationale en Guinée.

Ils précisent:

 » … Nous avons défini les conditions dans lesquelles nous allons participer à ces assises nationales. Pour nous, le document de référence pour tous qui est la réconciliation nationale doit être le rapport final du 26 juin 2016 qui a été produit par la commission provisoire sur la réconciliation nationale (CPRN). C’est de ce document que doit partir toute action visant la réconciliation dans notre pays. C’est un document de référence qui approfondit la question dans le temps. Pour nous, ce document peut être réactualisé pour tenir compte de la période 2016 2021. Parce que ce rapport avait traité des questions de violences de 1958 à 2016. Ce sont entre autres ces préalables que nous souhaiterions voir confirmer pour que nous participons pleinement à ces assises nationales. Nous affirmons que sans la prise en compte par les nouvelles autorités de ces exigences et leurs satisfactions, nous ne prendrons pas part aux Assises nationales ».

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com