Crimes de sang: Après Condé et ses dignitaires, des personnes physiques et morales dans le viseur de la Justice Guinéenne

Après Alpha Condé et les anciens dignitaires de son régime, des acteurs de la Société civile réunis au sein du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) et d’autres personnes physiques et morales pourraient avoir des ennuis avec la justice Guinéenne.

Pour votre lecture: 

« Engager des poursuites judiciaires sans délai contre M. Alpha CONDE, Ibrahima Kassory FOFANA, Amadou Mohamed Damaro, Claude Kory Koundiano, Mohamed Diané, Mohamed Lamine BANGOURA, Aboubacar Fabou pour CAMARA, Damantang Albert Camara, Domani Doré et autres pour des faits incriminés plus haut;

Engager des poursuites judiciaires contre toutes personnes physiques ou morales ayant participé à la destruction des édifices tant privés que publics au cours des manifestations politiques ;

Engager des poursuites judiciaires contre toutes les personnes qui ont en violation des dispositions organisées des marches ou cortèges sur la voie publique ou des lieux publics qui ont occasionné qui ont occasionné des infractions présumées, objet de la présente procédure ; 

Saisir la Direction Centrale de la Police Judiciaire et la Direction des Investigations Judiciaires pour la mise en place de la formation des officiers de Police Judiciaire en pool d’enquêteurs conformément à l’article 11 du Code de procédure pénale dans l’intérêt de la manifestation de la vérité;

Requérir des forces de défense et de la sécurité en charge du Contrôle des frontières l’interdiction de sortie des personnes visées par l’enquête et la saisie conservatoire de tous leurs biens jusqu’à la

clöture de l’information judiciaire qui sera ouverte conformément aux articles 60 et 168 du Code de procédure pénale, sauf dérogation judiciaire ;

Requérir de la Présidente du Tribunal la mise en place d’un pool de juges d’instruction qui sera en charge de la présente procédure après la phase d’enquête policière ;

Nous informer de l’évolution du dossier de la procédure et de requérir si besoin la jonction de la procédure après l’enquête policière à celle déjà en cours dans l’intérêt de la bonne administration de la justice ; »

 

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com