Le président des Emirats Arabes Unis Cheikh Khalifa est mort

Un deuil officiel d’une période de 40 jours devra être observé dans cet état fédéral de la péninsule arabique.

Les Émirats arabes unis sont en deuil. Ce vendredi, les autorités de cet état fédéral de la péninsule arabique ont annoncé la mort de leur président, cheikh Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, qui avait accompagné ces deux dernières décennies l’ascension fulgurante de son pays sur la scène internationale.

Le gouvernement a décrété “un deuil officiel et les drapeaux mis en berne” pour une durée de 40 jours, a indiqué l’agence de presse officielle WAM. Le chef de l’Etat défunt s’était fait rare en public depuis un AVC en janvier 2014.

Victime d’un AVC en 2014

Né en janvier 1948, cheikh Khalifa a succédé en 2004 à son père, cheikh Zayed ben Sultan Al-Nahyane, président et père-fondateur des Emirats arabes unis, riche Etat du Golfe regroupant sept émirats dont Dubaï et la capitale Abou Dhabi.

Mais depuis l’AVC de 2014, son célèbre demi-frère, Mohammed ben Zayed, prince héritier d’Abou Dhabi surnommé “MBZ”, conduit les affaires du pays et reste considéré comme le dirigeant de facto de la monarchie pétrolière à l’influence grandissante.

Après l’établissement en 1971 de la fédération, qui comprend Abou Dhabi et Dubaï, cheikh Khalifa a été désigné vice-Premier ministre du nouvel Etat. Il a présidé ensuite le Conseil supérieur du pétrole, organisme doté de larges pouvoirs dans le domaine énergétique.

Hugo Septier avec AFP

Réagir