Maison centrale de Conakry: devant Charles Wright, le régisseur annonce qu’il y a à date 1692 prisonniers

C’est enfin effectif et officiel. Longtemps dénoncé par les acteurs de droits de l’homme,  le surpeuplement de la maison centrale de Conakry est officialisé par le régisseur Fodé Moussa Molota Camara. D’après lui, la population carcérale au sein cette prison se chiffre à ce jour à 1692 détenus,  toutes catégories et nationalités confondues.

Une communication qu’il a fait lors de la visite inopinée du procureur général près la Cour d’Appel de Conakry, Alphonse Charles Wright qui a aussi effectué une fouille effective de toutes les cellules des détenus.

« La maison centrale de Conakry est composée comme suit: l’effectif  général aujourd’hui fait 1692 détenus, dont 1266 prévenus et 426 condamnés. Parmi eux, on a 63 étrangers dont 22 condamnés. Et la population carcérale chez les femmes est de 57, les mineurs 108 détenus, dont 16 condamnés », a-t-il dit.

Pour Charles Wright qui a pris la parole avant la fouille systématique, a tenu à préciser :

« Je ne voudrais pas, quand on va quitter ici aujourd’hui parce qu’il faut que nous fassions ça dans la plus grande loyauté et dans le plus grand sérieux. Nous sommes là pour vous aider, il ne faut pas que quelqu’un nous cache ce qui est à l’interne, parce que la majeure partie des situations lorsqu’il y a cas d’évasion, les premières personnes qu’on interpelle,  c’est le régisseur, c’est le chef. Nous savons qu’il y a eu beaucoup de téléphones qui ont été saisis ici. Qui permet que ces téléphones se retrouvent ici? Donc, nous sommes venus clarifier tout ça, on ne cachera rien entre nous, parce que je ne voudrais pas quand on quitte ici aujourd’hui qu’on me dise la nuit d’hier on a utilisé le couteau pour enlever ça. Vous les gardes pénitentiaires, faites en sorte que vous soyez loyaux envers votre régisseur parce que si ça ne va pas, c’est lui le premier responsable », a-t-il fait savoir.

Réagir