Guinée: Mohamed Béavogui dresse un constat alarmant de la situation du pays

Après un mois de tournée à l’intérieur du pays pour toucher du doigt les réalités que vivent les populations, les membres du gouvernement de transition sont rentrés à Conakry. Conduits par le Premier ministre Mohamed Béavogui, ils ont été reçus samedi au palais présidentiel par le colonel Mamadi Doumbouya pour un premier compte rendu de mission.

« Le constat est douloureux, il faut le dire. Nous avions une compréhension de ce que nous croyions être la Guinée, mais le constat est encore plus violent. Nous avons vu une Guinée à l’intérieur où il y avait, dans une grande partie, l’absence de l’État. Il y avait l’absence de gouvernance, il y avait l’absence des commis de l’État… Les hommes manquent, les moyens manquent, les systèmes manquent », déclare Mohamed Béavogui.

« Le deuxième constat que nous avons eu, monsieur le président, c’est le manque d’infrastructures : à l’intérieur de nos régions, pour voyager d’une préfecture à l’autre, c’était la croix et la bannière. Et quand nous sommes arrivés dans nos préfectures, il n’y avait pas les moyens de quitter les préfectures pour aller dans les zones agricoles. Enfin, quand les préfets ou les sous-préfets voulaient nous recevoir, certains n’avaient même pas de bureau », poursuit le Premier ministre guinéen de retour de sa tournée d’un mois.

« La conclusion principale que nous pouvons tirer de cette mission, c’est qu’il est temps que tous les Guinéens se mettent ensemble, qu’ils travaillent. Nous n’avons pas le temps de nous bagarrer. Les Guinéens souffrent, il y a les moyens de réduire cette souffrance, cela se fera dans la paix et le dialogue. »

rfi.fr

Réagir