FNDC:  » Si nous avons un dialogue franc aujourd’hui, nous irons autour de la table afin qu’on puisse s’entendre sur l’essentiel » (Koundouno)

La sortie du premier ministre annonçant l’ouverture prochaine d’un dialogue inclusif, franc et sincère continue a être salué par les citoyens. Si le premier ministre Guinéen était vu par certains Guinéens comme un faible devant les prérogatives de sa responsabilité, depuis sa sortie d’hier, il est désormais celui qui est enfin prêt à assumer pleinement ses responsabilité.

Après plusieurs réactions, c’est celle de Sékou Koundouno, responsable des stratégies et de planification du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui a saluée la démarche du premier ministre et celui de l’Administration. 

Pour Sekou Koundouno, si le CNRD ouvre un dialogue franc et sincère, il aura permis à la Guinée de ne pas basculer dans une nouvelle impasse politique qui ne fera faire du tort à la Guinée.

Ci-dessous,  sa réaction à propos: 

 » Nous sommes demandeurs du dialogue. Si nous avons un dialogue franc aujourd’hui, nous irons autour de la table afin qu’on puisse s’entendre sur l’essentiel. Nous ne sortons pas dans la rue parce que nous voulons sortir ou c’est un luxe pour nous. Nous sortons parce que nous ne sommes plus entendus par le CNRD. C’est autour de la table qu’on peut régler tous nos problèmes. Mais si le CNRD continue à ignorer tout le monde, nous n’aurons pas d’autres choix. Nous ne cherchons pas à amuser la galerie dans un Etat structuré et démocratique, c’est l’Etat qui demande le dialogue, mais ici c’est la société civile et les politiques qui le font. Si le CNRD ouvre un dialogue franc et sincère, il va éviter des manifestations de rues. Mais nous n’allons pas accepter que le CNRD continue à confondre un régime de transition à un régime issu des urnes. Nous sommes dans une transition et il faut que cela soit clair. Les armes ne peuvent en aucun cas remplacer les urnes dans ce pays. Nous n’allons pas accepter qu’on transforme une transition en mandat ». A-t-il fait savoir.

Réagir