Transition en Guinée : Une patate chaude pour le médiateur Boni Yayi ?

A en croire à nos confrères du site lerevelateur224, les autorités Guinéennes refuseraient la feuille de route de l’ancien président Boni Yayi,  médiateur désigné par la CEDEAO. Attendu la semaine prochaine à Conakry,  Boni Yayi a inscrit dans son programme en Guinée de rencontrer les autorités de la transition,  les partis politiques et les acteurs de la société civile.

Nos confrères précisent que le ministre Morissanda aurait opposé à la feuille de route établie par le médiateur une interdiction formelle de rencontrer la classe politique ultra dominante du pays.

Qu’il (le ministre) aurait signifié au Médiateur de la CEDEAO que c’est au pouvoir de Conakry de désigner les interlocuteurs avec lesquels, tout échange sera possible.

Nos confrères disent apprend d’ailleurs, que le Dr Yayi Boni recevra au cours de son séjour de travail des mouvements sociaux et partis politiques très favorable au CNRD alors qu’ils n’ont point d’assise dans le pays.

Plus loin, leur source diplomatique révèle l’inquiétude qui anime aujourd’hui le corps diplomatique face à la radicalisation de la junte militaire et son refus de céder pour ouvrir un véritable cadre de dialogue afin de faciliter le retour des civiles au pouvoir à travers des élections libres, transparentes, crédibles et inclusives dans un temps accepté de tous.

Va-t-il encore venir en Guinée sans possibilité de rencontrer la classe politique représentative du pays ?

En tout cas, nos confrères précisent que leur source reste ferme. « Dr Boni Yayi ne pourra rencontrer la classe politique ».

 

Réagir