Communiqué du SPPG suite à l’interdiction de son site-in devant la HAC

La mairie de Kaloum nous a appelé la nuit dernière pour nous notifier les décisions illégales contenues dans les communiqués du CNRD en date du 13 et du 31mai 2022, interdisant les manifestations.

Au téléphone, le Général PENDESSA a d’abord rappelé le caractère illégal des 2 actes susmentionnés avant d’exiger qu’on lui dépose une lettre réponse version papier puisque c’est par cette voie que le SPPG avait informé la mairie et non par téléphone. Finalement, le courrier réponse lui sera déposé aux environs de 22h et quelques. Ainsi, il a saisi le bureau exécutif national pour une réunion virtuelle.
Comme certains membres du bureau s’étaient déjà couchés dans le but d’être à la HAC ce mercredi 28 septembre à la première heure, ceux qui ont pris part à la réunion ont décidé de vous informer tôt ce matin, des derniers développements en attendant de prolonger la réunion dans l’après-midi afin de définir la conduite à tenir. En attendant, nous vous remercions pour votre forte mobilisation qui a effrayé les ennemis de la presse au point de demander à la mairie de Kaloum d’interdire le sit-in de Conakry, pourtant Pacifique comme tous les autres qu’on a organisés par le passé. Nous précisons que les sit-ins de l’intérieur du pays eux, restent maintenus.

Nous remercions nos antennes régionales qui ont prouvé par leur mobilisation extraordinaire que la grande famille SPPG a une véritable assise syndicale et que la Guinée ne se limite pas à Conakry.

#Vive_Le_SPPG!
#Vive_la_liberté_de_la_press!
#Camarades_Salut!

Réagir