L’avenir de Cristiano Ronaldo s’annonce terrible

Sur le départ de Manchester United après ses propos chocs tenus ces dernières heures, Cristiano Ronaldo est une nouvelle fois dans l’impasse. Comme cet été.

«Depuis le départ de Sir Alex (Ferguson), je n’ai vu aucune évolution dans le club.» « Je n’ai pas de respect pour lui (Ten Hag) parce qu’il ne montre pas de respect envers moi.» «Je me suis senti trahi. Je ne devrais peut-être pas dire ça, mais je m’en fiche, les gens doivent entendre la vérité.» Voici quelques-unes des déclarations de Cristiano Ronaldo qui ont déjà fait plusieurs fois le tour du monde. Cette interview ne restera pas sans conséquence pour l’attaquant portugais. Pendant qu’il rejoint sa sélection pour disputer sa 5e Coupe du monde, son avenir est aussi en train de s’écrire. À 37 ans, il ne s’annonce guère reluisant.

Ten Hag, Rangnick, Solskjaer, des membres du vestiaire, des anciennes gloires, les Glazer, personne n’est épargné. Déjà, le club va sanctionner son joueur, sans qu’on en connaisse l’ampleur. Il y aura a minima une très forte amende, mais il n’est pas impossible que cet entretien signe la fin de son retour chez les Red Devils. Casser le contrat du quintuple Ballon d’Or est une possibilité bien réelle. Tout le monde y trouverait son compte car MU se débarrasserait d’un énorme salaire (639 000€ par semaine), tandis que Ronaldo obtiendrait ce qu’il cherche depuis la reprise de la saison : partir.

Le vestiaire de MU n’en veut plus
Mais pour aller où ? Comme cet été, les clubs ne se bousculent pas, d’autant que l’ancien Madrilène souhaite disputer la Ligue des Champions avant toute chose. Sa place de meilleur buteur de la compétition, menacée par le retour de Leo Messi (141 buts à 129), l’obsède. Et puis ce n’est pas tout d’accueillir un nouveau joueur dans son effectif, encore faut-il qu’il se fasse sa place. Quelle que soit la composition du vestiaire, ça ne sera pas simple. En dépit de quelques soutiens comme Varane ou Casemiro, ses coéquipiers de Manchester United en ont d’ailleurs assez de son comportement, d’après Sky Sports.

Chelsea est une piste. Todd Boehly aimerait bien le recruter cet hiver mais comme lors du dernier mercato, son entraîneur s’oppose à la venue de l’attaquant. Cet été, Thomas Tuchel n’en voulait pas, cet hiver c’est au tour de Graham Potter de mettre son veto. Les Blues sont pourtant les seuls (ou presque) à pouvoir s’offrir les services de la star. Même le Bayern Munich, autre destination possible selon le Daily Mail, ne dispose pas des mêmes moyens. Jorge Mendes prospecte dans tous les sens. Il aurait contacté la direction bavaroise, comme ce fut le cas lors du dernier mercato estival. Cette piste semble assez peu probable encore une fois, ce que confirme Sky Germany.

Chelsea et le Bayern ont dit non
En Europe, ils sont de moins en moins nombreux à pouvoir accueillir l’international aux 191 sélections (117 buts). Certains dirigeants du PSG au Qatar en ont fait un vœux pieux, barrés par Luis Campos. Une rumeur du côté de la Roma a été évoquée par la presse anglaise sans que cela soit bien concret. Cristiano Ronaldo retrouverait là-bas un certain José Mourinho qui fut son entraîneur au Real Madrid (2010-2013). Il y a tout de même plusieurs obstacles entre la faisabilité économique de cette affaire et le fait que la Louve ne joue “que” la Ligue Europa. C’est un peu la même chose pour le Sporting CP, régulièrement cité pour que l’avant-centre y termine sa carrière, là où tout a commencé pour lui.

«Tout le monde l’aime au Sporting, il n’y a pas grand-chose à dire. Il dit lui-même qu’il veut faire les choses en paix pour suivre son avenir. C’est à lui de décider de son avenir. Je ne vais pas rester ici à vous dire comment vont les choses pour moi. Pendant l’été, il est devenu évident que les choses ne passent pas toutes par moi. Il y a le club, il y a la structure. C’est un joueur de Manchester United», temporise Ruben Amorim. Et si le moment était venu de quitter le Vieux continent ? En Arabie Saoudite, Al-Hilal a tenté sa chance il y a quelques semaines avec un énorme contrat sur la table. La MLS surveille également la situation d’un œil intéressé. Le LAFC de Bale et le LA Galaxy de Chicharito sont des prétendants naturels mais c’est surtout l’Inter Miami du propriétaire David Beckham qui s’est lancé dans cette course.

Source: footmercato.net/

Réagir