Le colonel Kalonzon fort de son innocence : ‹‹ je ne peux pas reconnaître quelque chose que je n’ai pas fait ››

C’est une autre tête d’Astier qui est a la barre ce mercredi 16 novembre 2022. Comme il s’agit de Kalonzo, Ibrahima Camara, il soutient mordicus qu’il n’était pas impliqué dans l’histoire de 28 septembre.

Très rassurant de ce qu’il dit, il cite tout de même les grands officiers d’alors qui peuvent témoigner qu’il était au PM3, accusé même d’avoir escamoter une somme colossale.

« Il y a plus de huit officiers qui peuvent témoigner que j’étais en prison au PM3 au moment des évènements du 28 septembre. Ce sont entre autres : le colonel François Béavogui, colonel Abou Keïta, colonel Famoudou Sanoh, Colonel Bah Oury, Gabriel Tamba Diawara, colonel Fayimba Camara, Blaise Goumou, Colonel Thieboro Camara, le Général Baldé et Colonel Édouard Bangoura qui me rendait d’ailleurs régulièrement visite. Alors moi, je ne peux pas reconnaître quelque chose que je n’ai pas fait », insiste t-il la dessus. 

Dans les témoignages rappelés par les avocats de la partie civile, le Colonel Camara serait dénoncé par certains de ses collaborateurs comme le capitaine Sory Condé et le colonel Blaise Goumou, qui soutiennent dans le procès verbal qu’il s’était rendu au stade. L’avocat dans toute sa colère, a fini par plier bagage cabine face à cet accusé qui ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. 

 

Affaire à suivre !

Réagir