Sekou Koundouno : ‹‹ Ce cadre de dialogue est mort né ››

Comme toujours et d’ailleurs il l’a été, Sekou Koundouno reste droit dans ses bittes face au régime militaire qui continue d’avoir espoir pour un dialogue.

Si l’espoir pour d’autres partis politiques reste le même, Sekou dans la même logique de ne pas croire a cette action engagée jure que ce dialogue ne durera pas longtemps.

« Ce cadre de dialogue est mort né. Il n’aura pas lieux, le 24 novembre, les gens vont se retrouver pour prendre des selfies, faire des pauses café, les gens vont déjeuner s’ils restent jusqu’à 13 heures dans un espace hôtelier, et la CEDEAO va dépêcher son médiateur pour un constat. Cette rencontre théâtrale a été boudée par les acteurs essentiels et ceux qui incarnent même la refondation de l’échiquier politique et social de la Guinée. Dans ce format, vous ne verrez aucun acteur sérieux, aller à cette rencontre. Je parle de l’ANAD, du FNDC politique, du RPG-AEC, de la CORED et d’autres organisations de la société civile qui se veulent respectueuses et qui ont un minimum d’essence dans ce qu’il font. Je vous rassure avec précision vous ne verrez aucun acteur. C’est une rencontre qui va se résumer aux prises de photos et aux pauses café », a-t-il dit chez nos confrères de Fim.

Réagir