AFRIKENTREPRENEURS.COM
La Vraie Information, c'est ICI

Le reprofilage des routes peine avec AGEROUTE

La bretelle plaque cellcom via morykanteyah dans la nouvelle commune de Lambangny est devenue plus ou moins impraticable par les engins roulants, l’agence de gestion des routes qui dans les jours passés a débuté des travaux de maintenance en creusant des petits carrés sur tout le long de la bretelles qui causent des accidents en longueur de toute la journée et de la nuit dû au retard d’achèvement des travaux, plusieurs cas d’accident ont été signalé et nombreux blessés, à travers un journaliste reporter du site oceanguinee.com qui était sur les lieux quelques citoyens ont réagi sur son micro. 

Amara Camara citoyens 
<< Depuis que les gens là, sont venus creuser les trous sur la route, les petits accidents de motos sont devenus récurrent, en plus ils n’ont même pas mis des panneaux de signalisation où les bandes de sécurité pour au moins identifier les trous permettant aux conducteurs des automobiles d’être prudent sur la route et faire en sorte de terminer ces travaux avant que les grandes pluies ne commencent, comme nous l’avons constaté ce matin. >>A-t-il déclaré
Touré kalil citoyens 
<< Faire la maintenance de nos axes routiers est  bon,mais débuté des travaux et abandonné pour des jours pas de contrôle, pas de signes indiquant qu’il y a des travaux, les trous qui ont été creuser vont toujours contribuer à la dégradation de la route dans la mesure où les engins qui circule avec leurs différents créeront d’autres problèmes sur la route, parfois il faut reconnaître les efforts de l’AGEROUTE malgré leur retard sur la maintenance des routes, nous citoyens nous devons aussi comprendre que le travail mal fait ne dure pas donc je demande la patience, parceque nous avons vue des travaux précipités qui n’ont même pas fait 1 mois et commence à se dégradé, donc nous exhortons l’entreprise de finir le travail avant que les grandes pluies ne tombent sinon le goudron ne sera pas bien colmater. >> A-t-il conclu
Morlaye Damba 

Les commentaires sont fermés.