Dakar : Toumba Diakité dans une nouvelle bataille…

Banniere CBG

CONAKRY- Pour éviter son extradition vers Conakry, le Commandant Aboubacar Sidiki Diakité dit « Toumba », a engagé une nouvelle bataille malgré le feu vert donné par la justice sénégalaise.

La défense de l’ancien aide de camp de Dadis Camara, compte attaquer la décision rendue le 10 janvier dernier par de la chambre d’accusation de Dakar, autorisant l’extradition de Toumba Diakité. L’annonce a été faite ce vendredi 27 janvier par maître Baba Diop qui s’est confié à notre rédaction.

« J’attends toujours le décret du Président de la République. Une fois que le décret nous sera notifié, nous attaquerons naturellement en excès de pouvoir devant la chambre administrative de la Cour Suprême de Dakar », confie le conseiller du commandant Toumba Diakité.

Près de trois semaines après l’arrêt de la chambre d’accusation de Dakar autorisant l’extradition de l’ex chef de la garde présidentielle sous le règne du CNDD dirigé par Moussa Dadis Camara, le décret de transfèrement est encore attendu.

Aujourd’hui, la patience de la défense de Toumba Diakité semble atteindre ses limites. Elle compte aller à la vitesse supérieure. Maître Baba Diop n’exclue pas de demander à nouveau une mise en liberté de son client si le décret de Maky Sall ne tombe pas d’ici la semaine prochaine.

« Nous n’allons pas attendre ad vitam-aeternam ce décret là. D’ici la semaine prochaine si le décret ne tombe pas, nous allons saisir à nouveau la chambre d’accusation pour sa mise en liberté », promet l’avocat.

Le commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba est soupçonné par la justice guinéenne d’avoir joué un rôle clef dans le massacre du 28 septembre 2009. Un massacre qui avait coûté la vie à 157 civils, une centaine de femmes violées en plein jour ainsi que plusieurs portés disparu. Il a été arrêté en décembre dernier à Dakar après sept années de cavale. Le fugitif avait attenté à la vie de l’ex-chef de la junte Dadis Camara avant de prendre la poudre d’escampette. Cet attentat avait précipité la chute de M. Camara, qui vit aujourd’hui en exil au Burkina Faso. Il est dans l’attente de son procès dans le dossier 28 septembre où il est inculpé pour plusieurs chefs d’accusation.

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

Réagir