Affrontements meurtriers à la frontière guinéo-Malienne : Réunion d’urgence entre Guinéens et Maliens dans les 48 heures à Kankan

Banniere CBG

La situation qui prévaut à la frontière guinéo-malienne dans la préfecture de Mandiana préoccupe, les gouvernements de Bamako et de Conakry. Le ministre guinéen de l’administration du territoire général Bouréma Condé et son homologue du Mali Tieman Huber Coulibaly doivent se rencontrer dans les 48 heures à Kankan. Cette réunion d’urgence vise à réfléchir ensemble sur les approches de solutions visant à satisfaire les différentes parties et ainsi mettre fin à la crise. Les deux gouvernements espèrent par le dialogue parvenir à un compromis puis que la zone litigeuse en question n’est pas délimitée, donc difficile à trancher selon le ministre Bouréma Condé, dans une déclaration sur les ondes des médias d’Etat ce jeudi 30 novembre 2017.
Cette rencontre de crise qui va se dérouler à Kankan sera suivie d’une visite de terrain pour aller aux contacts des populations meurtries. Les délégués des gouvernements guinéens et Maliens se rendront chez les camps en conflits pour présenter les condoléances aux familles des victimes et pour prêcher la paix et la coexistence pacifique entre les peuples guinéens et Maliens, liés par des années d’amitié, de solidarité et d’entraide mutuelle.
Ces affrontements violents pour le contrôle d’un domaine minier du dimanche 26 au lundi 27 novembre ont fait une dizaine de morts des deux côtés.
Selon les autorités guinéennes, depuis trois ans, les événements violents de même type se répètent au même endroit, précisément sur la ligne frontalière située dans la sous-préfecture de Dialokörö, préfecture de Mandiana, dans le district de Kantedougou Balandou, secteur de Kêdiana.
Nous y reviendrons !

Réagir