Caution pour les communales : l’UFR et le BL dénoncent l’option mercantiliste de la CENI

Banniere CBG

8 millions de GNF, c’est le montant que chaque candidat doit débourser aux élections communales urbaines et 3 millions  de GNF pour les communales rurales. Le plafonnement des dépenses pour la campagne électorale, est fixé à 6 milliards de GNF. La caution définitive  a été fixée par la commission électorale Nationale Indépendante ‘’CENI’’  et rendue public à travers un communiqué sur les antennes des médias d’Etat mercredi 29 novembre 2017.

Dans les rangs des partis politiques qui se réjouissaient jusque là de la démarche entreprise par l’institution en charge des élections en Guinée, la réaction ne s’est pas fait attendre.  C’est le cas  de l’Union des forces Républicaines ‘’UFR’’  qui trouve ces montants élevés donc  ne favorisant pas une large participation. Pour Honorable Deen Touré, beaucoup de citoyens ayant envie de compétir ne seront pas en mesure de faire face ces cautions.

Le même sentiment de protestation et de mécontentement est exprimé par le Bloc Libéral ‘’BL’’. Invité de la tribune de l’actu + sur chérie Fm, le  président du BL Dr Faya Millimono n’a pas manqué de dénoncer la démarche mercantiliste de la CENI visant à écarter des guinéens du processus électoral.

Selon le chronogramme de la CENI, les élections communales sont prévues en guinée le 04 février 2018. Des élections plusieurs fois reportées. Les dernières élections communales datent de 2005.

 

Réagir