Guinée: Débrayage des greffiers dans le système judiciaire

Banniere CBG

Après plusieurs jours de débrayage, la grève des greffiers de Guinée reste maintenue jusqu’à nouvel ordre. C’est du moins la conclusion de ces derniers au sortir d’une rencontre tenue ce vendredi 8 juin au tribunal de première instance de Mafanco. Les greffiers réclament principalement l’application de leur statut particulier.
C’est à l’issu d’un débat houleux de près d’une heure entre les greffiers des tribunaux de Conakry que cette décision de maintien du mot d’ordre de grève a été prise. L’application du décret sur la mise en place du statut particulier des greffiers est le principal point de revendication.
Statut que devait signer le chef de l’Etat depuis le mois d’aout 2016, ce document une fois signé aura un impact positif sur la vie de ces derniers a rappelé Mamadou Dian Baldé porte-parole des greffiers.
Ces avantages sont liés entre autres précise le porte-parole aux primes de transport, de fonction, de logement et d’audience.
Selon nos informations, le premier ministre avait tenté d’assurer une médiation dans cette affaire afin d’obtenir une suspension de cette grève mais en vain. Mamadou Dian Baldé explique cet échec par le refus de la partie d’en face à signer un protocole d’accord.
’Arrivé à la primature on nous a demandé de suspendre le mot d’ordre de grève, chose que nous avons conditionné par la signature d’un protocole qui constitue pour nous une garantie chose que le ministre de la justice n’a pas accepté’’. Pour renchérir ‘’à l’absence de cette garantie nous maintenons le mot d’ordre de grève jusqu’à la satisfaction de nos points de revendication’’.
MLYansané

Réagir