Attention au choléra en cette saison des grandes pluies

Banniere CBG

 Les marchés de Matoto et de Entag se trouvant tous dans la commune de Matoto sont dans un état désagréable. Pour s’en convaincre, faites un tour dans ces centres pendant cette saison des grandes pluies. Sur les lieux, vendeurs et acheteurs ont les pieds quotidiennement dans la boue. Ce qu’ils déplorent c’est le payement quotidien des taxes pour la collecte des ordures qui varient entre 1000 fg à 2000 fg.

Il n’est secret pour personne que linsalubrité à Conakry principalement dans ses marchés, est la principale actualité dans la ville une fois l’annonce des premières pluies. Pourtant,ce que déplorent les commerçants rencontrés dans ces différents est le fait qu’ils s’acquittent quotidiennement des frais de nettoyage. A Entag, cet état de fait amène certains consommateurs à se limiter juste à la devanture a déploré Mohamed Camara un des commerçants de ce marché rencontré assis dans sa boutique.

En début du mois de juin, les premières pluies qui se sont abattues sur la ville ont enregistrées plusieurs dégâts. C’est pourquoi, Abdoulaye Condé cet autre commerçant n’a pas manqué d’exprimer son inquiétude pour le reste de la saison.

Poursuivant, notre interlocuteur n’a pas tardé à s’interrogé sur la destination des montants perçus pour le ramassage des ordures. C’est pourquoi, profitant de notre micro il a fait une invite à l’endroit de l’administration de son marché afin de les débarrassés de ces ordures.

Après Entag, nous nous sommes rendus au marché de Matoto. Egalement, vendeurs et acheteurs vivent la même réalité. Ils sont quoitidiennent avec les ordures comme le feu et la marmite. Un état de fait que fustige Mohamed Sacko un des vendeurs de ce centre de négoce.

Pour avoir leur version des faits, nous avons tenté de rencontrer les administrateurs des deux marchés mais en vain. On nous apprend qu’aucun des deux n’était présent sur les lieux pendant la réalisation de ce reportage.

                                                                                              MLYansané

Réagir